Bess Saincte Merveille


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 18:44

son coté obscur a écrit:
[Au beau milieu du campement, juste derrière la tente des enfants de la comtesse]

Il n’était vraiment pas à son aise ici, les mains moite, le sang battant un peu trop vite dans ses tempes

Que de monde en ce jour de liesse.

Des chevaliers, passant équipés comme pour un siège, leurs dames parées de leur plus beaux atours, leurs marmailles piaillant et courant en tout sens, les paysans du comté, ayant quitté leur champs pour venir à la capitale.

Tout cela faisait bien trop d’activités à son goût, c’était aussi leur meilleur atout pour passer inaperçu…

Se mêlant à la foule de badaud venus admirer les combats ainsi que la joute, deux ombres un peu plus emmitouflées que les autres, rasaient les tentes, ne prenant pas attention aux saltimbanques, jongleurs ou montreurs d’ours, mais se méfiant de tout ce qui portait couleurs et armoirie, sachant parfaitement où se rendre.

Une clameur s’éleva plus loin au son des clairons…La quintaine venait de commencer et c’est là qu’ils devaient agir, tandis que la foule de moutons serait absorbée par les nobles se donnant en spectacle…

La tente qu’ils cherchaient se dessina finalement devant eux, les couleurs du limousin et de la marche flottant haut, agité par une brise glaciale.
Un garde comtal, visiblement bien ennuyé d’être de corvée en ce jour, soufflait dans ses mains pour les réchauffer, ne prêtait pas plus attention que ça aux mouvements d’une foule pressée d’aller voir les chevaliers jouter.

Il leur fallait être discret, et agir vite une fois à l’intérieur
Comme prévu leur complice, grassement payé, puis éliminé une fois son dos présenté aux deux hommes… Avait disposé deux tonneaux à l’arrière de la tente, pour leur permettre d’accomplir leur forfait un tant soit peu à l’abri des regards indiscrets.

Se glissant à l’arrière de la tente abritant les enfants de la comtesse, ainsi que leur nourrisse attitrée, Massai et lui prenait un énorme risque; risque qu’ils avaient longuement calculé…

Leur plan était finalisé dans le moindre détail, mais il y avait toujours ce risque… Celui de se faire surprendre avant d'avoir pu faire quoique ce soit, celui d'être arrêté, jugé et exécuté...

Mais le jeu en valait la chandelle, tant soit par l’argent facile qu’ils allaient se faire, que de par la gloire à obtenir et la vengeance qu’ils pourraient assouvir.

Une fois sûr que personne n’était dans les parages, Massai, lui fit un léger signe de la tête…

Voila, ça commençait et plus moyen de revenir en arrière, leur vie allaient changer, ainsi que celle de la comtesse…

Il sortit une longue dague effilée de sa botte et entailla la toile de la tente sur un bon mètre à partir du sol, pas trop haut pour ne pas éveiller les soupçons, pas envie de se faire prendre au piège dans la tente comtale…
Massai ramena un des tonneaux vide devant le trou pratiqué, comme ils pénétraient tout deux sous la tente, allant au devant de leur destins…

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 18:51

Massai a écrit:

[Près de la tente des enfants de la comtesse]

Voilà, ils y étaient... Il avait passé ces derniers jours à fureter ça et là lors du mariage comtale pour tenter d'obtenir le plus d'informations possible déguisé en nobliau. Il en avait déduit que le meilleur moment et le meilleur endroit pour agir était lors des joutes...

Il avait du s'associer, un peu forçé par les événements et par l'ampleur de la tâche. Mais il n'aimait pas ça, n'ayant aucune confiance en son partenaire, mais il devait faire avec, pour le moment, il n'avait pas trop le choix...

Il avait mit son long manteau noir et avait rabattut sa capuche sur la tête, il ne s'agissait pas que quelqu'un le reconnaisse, il commençait à avoir mauvaise presse dans le coin, et était censé avoir quitté le comté depuis quelques jours...

Ils s'étaient ainsi glissés près de la tente où la comtesse avait laissé ses enfants en garde avec leur nourrice... Son complice entailla la toile pendant qu'il faisait le guet s'assurant que personne ne les voient... Puis après avoir ramené les tonneaux devant l'ouverture, Massaï se glissa à l'intérieur de la tente...

La nourrice était là, penchée sur un lit en bois à barreaux où l'un des jumeaux babillait... Elle lui tournait le dos. Il bondit silencieusement sur la pauvre femme qui n'eut pas le temps de réagir l'enserrant par le cou et il plaque sa main sur sa bouche pour l'empêcher de crier. Son complice l'avait suivit, là aussi, sans un mot, il bondit vers l'enfant la dague à la main.

Massaï murmura à l'oreille de la nourrice
"Si tu cries l'enfant est mort...si tu ne fais pas exactement ce que l'on te dit, il est mort... C'est bien comprit ?"

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:08

son coté obscur a écrit:

[A l'intérieur de la tente des enfants de la comtesse]

Massai s’était jeté tel un fauve sur la nourrisse, ne lui laissant pas la moindre chance de pousser un cri avant que sa main ne s’abatte sur sa bouche.

Obscur lui, avait saisit l’un des poupons, peut être maladroitement, mais en prenant garde à ne pas le faire hurler de peur, le levant par-dessous les aisselles le bras enroulé autour de son torse

La dague toujours dans la main, il l’appuya contre le ventre du nourrisson, prêt à lui ouvrir le ventre et à répandre ses entrailles dans le lit, sans dire un mot, fixant la nourrisse de ses yeux froid et déterminé

Le plan se déroulait comme prévu pour l’instant, cependant un mouvement à l’entrée de la tente figea le temps…Le garde avait il choisi de venir se réchauffer a l’intérieur ?

Sans dire un mot, respirant lentement, Massai et lui se regardèrent, se demandant s’ils avaient déjà été repérés…

Apres ce battement de cils qui duras une éternité, plus rien…Sûrement le vent…

Mais cet alerte les conforta dans l’idée qu’il fallait terminer cette partie du boulot au plus vite

Maintenant toujours sa dague sur l’enfant, qui essayait de l’attraper tel un jouet, il désigna du menton, un bureau sommaire dressé dans un coin de la tente, chuchotant en direction de son complice

Grouilles toi Massai…Faut qu’elle fasse cette lettre au plus vite…je veut pas traîner ici trop longtemps…

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:14

Massai a écrit:

[Sous la tente des enfants de la comtesse]

Obscur avait saisit l'enfant... Un mouvement, pendant quelques secondes le coeur qui bat plus vite... son complice qui ne semble pas en mener large...faut dire que lui non plus, il a un peu l'impression d'être dans la gueule du loup, tant de soldatesque et de gens d'armes dehors qu'il vaudrait mieux être à des milles de là... Mais voilà, ils sont là et pas question de reculer cette fois... Finalement, ce n'est que le vent dans la toile de la tente, il reprend son souffle.

Son complice lui murmure de se dépêcher... Il doit avouer qu'il est assez d'accord avec lui... Il relâche doucement sa pression sur la bouche de la nourrice, voir si elle a bien comprit ce qu'on attend d'elle... Elle fait un lèger signe de la tête mais il sent qu'elle est paniquée :

Du calme, du calme, personne ne sera blessé si tu fais exactement ce que l'on te demande... tu comprends ?

Elle acquiesce, il la relâche doucement... Elle ne bronche pas... Pour l'instant tout se passe bien.

Bien maintenant, tu va prendre une plume et un parchemin là, il désigne le bureau de fortune, et tu vas écrire un mot à l'attention de la comtesse, tu vas lui écrire ce que je vais te dicter...

Le femme le regarde, l'air affolée, elle semble comprendre peu à peu, il ne s'agit pas de lui laisser le temps de réflechir, il sort sa propre dague et lui colle sous la gorge, puis d'un ton beaucoup plus ferme :

Vite ! Et pas de discussion possible !

Elle s'éxécute, tremblante, écrit sous la contrainte les mots qu'il lui dicte :

Citation :
Arthur est souffrant, Pouvez vous vous rendre à leur tente rapidement ? Rose

Très bien, maintenant, tu va donner ce mot au garde à l'entrée, dis lui qu'il le porte tout de suite à la comtesse, que c'est urgent ! Mais attention pas de blague, c'est Arthur qui en pâtirait immédiatement !

Il montre d'un signe de tête Obscur qui détient toujours l'enfant, la dague pointé sur son abdomen... La femme lui jette un regard plein de haine et d'épouvante, mais face à leur détermination, s'éxécute

C'est bon, il n'y a plus qu'à attendre maintenant...

Il se place juste derrière l'entrée de la tente, près à bondir sur la première personne qui entrera, espérant de tout coeur que ce soit bien celle qu'ils espèrent...

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:16

MarieAlice a écrit:

[Tribune]

Emmitouflée, Marie regardait les différentes passes, tremblante pour certains, admirative pour d'autres ou bien indifférente.
Certains de ses amis se retrouvèrent l'un face à l'autre, difficile d'encourager l'un ou l'autre, triste pour celui qui perd, heureuse pour celui qui gagne.

Son frère est à terre, Wonder aussi mais voici que Flaiche entrait en lice, à nouveau enfermé dans sa 'boite'. La jeune femme sourit puis suit attentivement sa course, le coeur battant à tout allure.

Un sursaut, sa lance se brisa, il restait en selle tandis que l'autre s'effondrait au sol. Un immense soulagement, un grand sourire, il avait réussit et il n'avait rien.

Un garde se présenta devant elle, un billet à la main, lui disant qu'il provenait de Rose.

Citation :
Arthur est souffrant, Pouvez vous vous rendre à leur tente rapidement ? Rose

Pouvait-elle s'éclipser en pleines joutes? Rose connaissait ses devoirs, si elle la faisait mander c'est que c'était important.

Elle se leva, faisant signe au garde qu'elle le suivait, expliquant à un garde derrière elle qu'elle revenait, un souci avec un des jumeaux. Elle ne serait pas longue, si on la cherchait, dire qu'elle sera là sous peu.

Une fois en bas de la tribune, elle se dirigea vers celle qui portait haut les couleurs du Limousin et de la Marche.


[Tente Comtale]


La tente se profila au détour d'une allée, le garde devant se redressa en l'apercevant, se mettant au garde à vous. Un signe de tête, elle pénétra sous la tente.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:17

son coté obscur a écrit:

[A l’interieur de la tente comtale]

La nourrice avait donné le billet, et était revenue blanche comme une morte…

Il ne leur restait plus qu’à attendre…

Obscur remit le nourrisson dans le petit berceau de bois, personne ne put voir un rapide mouvement de ses doigts pour lui caresser tendrement la joue.

Reportant son attention sur Massai et la nourrice.


Toi tu restes près du berceau et tu ne bronches plus, on s’occupe du reste…Lève ne serait ce qu’un doigts, élève la voix un peu trop et je peut te promettre qu’avant que les gardes puissent entrer tu seras morte avec les deux gamins…

Faisant un signe de la tête à Massai, il se recula dans un coin de la tente, juste à coté de l’entrée pour surgir derrière la comtesse quand elle entrerait dans la tente.

Le temps d’attente dura…Dura, jusqu’à l’instant fatidique…
Ce ne fut plus le vent qui souleva un pan de la tente, mais bien une femme entrant prestement.

La comtesse se dirigea vers la forme prostrée de Rose, et elle compris immédiatement quand elle vit les yeux rougis et les larmes de la nourrice.
Elle se précipita sur le berceau…Moment que choisi Obscur pour se glisser derrière elle, poussant sa dague sur les flancs de la dame, posant une main sur sa bouche pour éviter tout cris de surprise qui pourrait faire rentrer la garde stationnée à l’extérieur


Il va bien…Pour l’instant… Un bruit un geste de trop et mon ami ici présent se chargeras de changer cet état de fait…

Massai sortit de l’ombre, tenant l’autre enfant dans les bras…

Si tu as compris tout ce que je viens de dire, hoche la tête, je te relâcherais, mais pas de cris c’est bien compris ?

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:17

MarieAlice a écrit:

[Tente Comtale]

A peine entrée sous la tente, Marie vit que quelque chose n'allait pas.
Rose prostrée dans un coin la regarda avec des yeux rougis par les larmes et le coeur de la Comtesse manqua un battement. Arthur.. Elle lui avait écrit que son fils n'allait pas bien. Non. Pas bien, mais pas...

Incapable de crier ou même de parler, la peur ayant nouée ses cordes vocales, elle se précipita vers le berceau pour vérifier que la chair de sa chair n'était que malade. Aristote pitié, juste malade.

Mais à peine eut-elle le temps de l'apercevoir rose et souriant qu'une main se colla contre sa bouche, une dague sur ses côtes et qu'une voix qu'elle connaissait lui parla à l'oreille.


Il va bien…Pour l’instant… Un bruit un geste de trop et mon ami ici présent se chargera de changer cet état de fait…

Massaï sortit de l'ombre, tenant Aléanore dans ses bras. Ne rien dire, ne pas crier, surtout faire tout ce qu'ils voulaient, qu'ils ne touchent pas à ses enfants.

Un signe de tête pour dire oui et il la ralâcha, la faisant pivoter pour lui faire face et la voix qu'elle avait cru reconnaitre se superposa au visage correspondant.

Toi? Avec lui? Mais pourquoi? Pourquoi... Que voulez-vous?

Incompréhensible, tout ceci ne pouvait être vrai, ces deux là se détestaient alors pourquoi....

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:18

Massai a écrit:

[Sous la tente des enfants de la comtesse]

Massaï avait empoigné la petite fille qui gigotait dans ses bras pendant que son complice attendait la comtesse. Lorsque celle-ci fut sous sa menace, il sortit de l’ombre avec l’enfant. Il vit alors les yeux de Marie-Alice refléter la terreur. Il tenait là sa vengeance. Bien qu’il refusat d’admettre que c’était la motivation première à son action, il ne pouvait oublier le fait qu’il avait été par deux fois à sa merci, une première fois lorsqu’elle n’était alors que procureur du Limousin et la seconde fois, quelques jours plus tôt elle l’avait menacé en taverne, pointant sa lame contre sa poitrine. Son esprit emplit de rage occultait le fait qu’elle avait amélioré ses conditions de détention lors de sa première arrestation, sans son intervention il serait peut-être mort de faim, et qu’elle avait peut-être bien empêché Alcyone de le tuer lors de leur dernière entrevue en taverne. Il ne gardait à l’esprit que, ce qui, à ses yeux, justifiait ses actes.

Il eut un sourire mauvais :


Alors Madame la Comtesse, il prononçait ce titre avec une pointe d’ironie, qui est à la merci de l’autre cette fois ci ? Vous apprendrez qu’on ne me menace pas impunément ! C’est moi, désormais qui ai droit de vie ou de mort sur vous et vos enfants…

Puis se tournant vers son complice, d’un ton sec :

Vas-y, enferme le gosse dans la malle derrière toi, baillonne le qu’on ne l’entende pas geindre à des lieues à la ronde !

Il sortit d’une de ses poches de manteau un parchemin et lui tendit…

Tu mettras ça avec ! Dépêche toi, il ne faut pas que l’on traîne ici !

Puis il se tourna vers la comtesse de nouveau :

Vous expliquerez à vos gardes et à toute personne qui posera des questions que vous devez ramener d’urgence Aléanore au château, dites leur que vous n’avez pas besoin d’eux et racontez leur que nous sommes des apothicaires qui veillont sur son état de santé ! Débrouillez vous pour qu’ils vous croient et vous obéissent, si jamais quoi que ce soit tourne de travers, c’est elle qui mourra en premier !

Il souleva l’enfant, et plaça sa dague sur son ventre afin de donner davantage de poids à ses paroles.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:19

son coté obscur a écrit:

[Dans la tente comtale]

Il regarda Massai éructer ses ordres et lui tendre un bout de papier.
Il le regarda faire avec déférence, puis quand la main du brigand fut proche de lui, il la gifla


De un je suis pas ton serf, alors le gamin si tu le veut dans la malle tu le fait toi-même…

Le fixant toujours et retirant sa dague du flanc de la comtesse, la pointant vers lui

Et de deux, parle moi encore une fois comme ça, et y’auras un 5eme cadavre dans cette tente….

Les deux hommes se toisait du regard, aucun ne voulais lâcher prise…

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:19

MarieAlice a écrit:

[Tente Comtale]

Massaï la regardait avec haine, une haine si intense qu'à ce moment là Marie regretta de se montrer humaine avec lui, de s'être interposée entre Alcy, Tarrelian et lui. Tarrelian... Pourquoi...

La peur, peur non pour elle mais pour les jumeaux obscurcissait son esprit. La simple pensée qu'il pouvait leur faire du mal la rendait physiquement malade, le coeur au bord des lèvres.

En entendant qu'il voulait enfermer Arthur dans une malle une fois baillonné, son sang ne fit qu'un tour et elle fit un pas en direction de Massaï avant de réagir que si elle le défiait, il n'hésitera pas. Ces paroles tout autant que son regard avaient été assez claires. Elle se mordit les lèvres, enfonçant ses ongles dans les paumes de ses mains jusqu'à en laisser la trace, se répétant de se calmer, de faire ce qu'ils disaient.
Aléanore malade.... apothicaires... ne pas éveiller la méfiance des gardes...Rester calme surtout.

La claque retentit tel un coup de fouet, la faisant sursauter. Les rapports étaient donc toujours aussi tendus, cela pourrait peut-être jouer en sa faveur.


Je ferai ce que vous voulez mais par pitié ne leur faites aucun mal.



_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:19

Massai a écrit:

[tente comtale]

La réaction de son complice avait été brutale... Il osait le défier ! S'il n'avait pas tenu l'enfant dans ses bras, il se serait sûrement jeté sur lui... Il se contint difficilement, ne retenant pas un grondement de colère... Le jour viendrait où il finirait le travail qu'il avait commencé quelques mois auparavant... Il ne put s'empêcher de regretter de ne pas avoir été jusqu'au bout ce jour là... Il avait joué de malchance... Mais pour le moment, il avait encore besoin de lui... Il serra les machoires, lui lançant un regard meurtrier...


Très bien..., marmonna t-il...

Il s'approcha du lit d'Aléanore, arracha un morceau de drap et s'appliqua à baillonner la petite fille qu'il tenait dans ses bras...peu importait au fond lequel des deux jumeaux ils emmenaient avec eux...ce serait le garçon, tant pis pour lui !

Il ouvrit ensuite une grande malle qui se trouvait à proximité, ôta d'un geste brusque tous les vêtements qui s'y trouvaient, et y plaça d'autorité la fillette qui se débattait, le regard apeuré... regard qu'il évita de croiser... Puis il fixa son parchemin a l'intérieur du couvercle.

Après s'être assuré que la malle n'était pas hermétique, il la referma sur l'enfant. Elle devait hurler mais on n'entendait qu'un léger bruit étouffé. Il réprima un frisson, comment pouvait-il infliger ce qui l'avait tant traumatisé étant petit à un enfant aujourd'hui ? Il ne s'en détesta que davantage, haine qu'il eu tôt fait de transférer sur le reste du monde...

Il s'approcha ensuite du lit d'Arthur, empoigna l'enfant, l'emmaillota rapidement dans des couvertures de manière à ce qu'il ne gigote pas trop et se tourna vers la comtesse. Elle venait de le supplier, il aurait dû en tirer une satisfaction immense, il ne ressentit qu'un grand vide, c'était tellement facile en utilisant les enfants :


Ce que nous ferons dépendra de vous ! c'est finalement bien Arthur qui sera malade ! Et c'est dans mes bras qu'il se trouve ! Ne l'oubliez pas !

Il jeta un regard mauvais à son complice.

C'est bon, on y va maintenant !

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mar 20 Nov 2007, 19:20

son coté obscur a écrit:

[Dans la tente comtale]

Se calmer…Ne rien montrer…Il détestait cet homme, sûrement autant que Massai le haïssait…Mais en cette heure critique, il fallait rester de marbre…Un seul cahot et tout capoterais.

Il soutint encore quelques instant le regard glacé de son comparse, puis baissa lentement le poignard.

Massai enferma la petite fille dans la malle.

Il eut un rictus et se pencha a l’oreille de la comtesse

Et vous votre grandeur…Vous aimez les endroits confinés et sombres ?…

Il fit courir sa dague le long de la cuisse de la jeune femme, et la poussa en avant, vers le fond de la tente sans ménagement

Je pense qu’on va le savoir bientôt…

Il lui fit courber l’échine, et « l’aida » à passer dans l’ouverture pratiquée à l’arrière de la tente.

Il tournait le dos à Massai, et il n’aimait guère ça.

Fermant les yeux, il suivit la comtesse dans sa sortie, respirant à plein poumons l’air glacé de l’extérieur…

Il fallait aller vite maintenant…Pas trop pour ne pas attirer l’attention, mais là, avec la comtesse comme point focal de l’attention de tout un chacun, ils se retrouvaient tous en pleine lumière.

Ne regardant même pas si son comparse émergeait de la tente avec l’enfant, posant sa main sur le creux des reins de la comtesse pour la faire avancer, lui soufflant a l’oreille


A la porte principale… Une charrette nous y attends… Pas d’esclandre et tout iras bien…Enfin normalement, ça dépendra de ton…comment tu dis déjà…Gardon ?

Marchant d’un pas plus rapide que la normal, le convoi se mit en route vers leur destination

Quelques centaines de mètres et ils seraient, libre… Par le Sans Nom que cette maudite distance allait être longue…

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mer 21 Nov 2007, 22:50

MarieAlice a écrit:

[Tente Comtale]

Marie vit avec effroi sa fille être bâillonnée puis enfermée dans la malle, jetant un regard de haine pure sur Massaï. Lui qui ne supportait pas les endroits clos, comment pouvait-il faire cela à une enfant d'un an!

Il fallait sortir, faire ce qu'ils disaient, ne pas répliquer ni les énerver. Arthur s'agitait dans les bras de son ravisseur, la jeune femme attira son attention, lui souriant pour le rassurer.

En sentant la dague de Tarrelian remonter le long de sa cuisse à travers le tissu, elle faillit se retourner et le gifler avant de se raisonner et de faire signe à Rose de les suivre.


Non je n'aime pas les lieux clos.. Mais je pense que ton complice le sait parfaitement. Et mon Gardon fera ce qu'on lui dit, il ne risquera pas nos vies.
Par contre, courez vite quand je serai libre parce que là plus rien ne l'arrêtera.

[Le camp, direction la sortie]

Se composer un visage inquiet, un peu effrayé en pensant qu'Arthur était malade, rien de difficile vu l'angoisse ressenti pour l'un et l'autre.
Eviter de croiser trop les regards, espérer que personne ne reconnaisse les apothicaires, avancer au plus vite sans courir et alerter les gens.

Ne me poussez pas. Personne n'a le droit de me toucher ainsi et en le faisant vous attirer les regards.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mer 21 Nov 2007, 22:51

Massai a écrit:

[Le camp - Direction la sortie]Ils étaient sortit de la tente par l'entrée sommaire qu'ils avaient pratiquée... Il jeta un regard inquiet alentours... Personne ne semblait les avoir remarqué, il faut dire que l'agitation paraissait à son comble à proximité de la lice...les nobles s'amusaient bien semblait-il...et bien qu'ils s'amusent...cela arrangeait leurs affaires.

Il ajusta la capuche sur sa tête, ce n'était pas le moment d'être reconnu, il tenait toujours Arthur dans ses bras, comme on tient un enfant malade, mais cela ne l'avait pas empêché de pousser rudement Rose devant lui :

Marchez devant, allez, et pas de blague ! gronda-t-il.

Citation :
Non je n'aime pas les lieux clos.. Mais je pense que ton complice le sait parfaitement. Et mon Gardon fera ce qu'on lui dit, il ne risquera pas nos vies.

Par contre, courez vite quand je serai libre parce que là plus rien ne l'arrêtera.

Il eut un sourire mauvais... Oui il savait qu'elle n'aimait pas les lieux clos...Il lui avait concocté une petite surprise.

Le chemin parut long à travers les tentes, jusqu'à la sortie du campement... Enfin ils arrivèrent en vue de la charrette qui les attendait.. Plusieurs gardes se tenaient là, à surveiller l'endroit. Massaï prit un profonde inspiration... C'était l'heure de vérité, pourvu que les deux femmes jouent le jeu jusqu'au bout.

Pas un mot de travers ! siffla-t-il entre ses dents à l'attention de Marie-Alice, la vie d'Arthur est entre vos mains, vous savez que je n'hésiterai pas !

Il se concentra sur ce qui allait se passer, évitant son regard... Que ferait-il si elle n'obésissait pas ? Etait-il capable de poignarder un enfant ? De toute façon, si elle appelait à la garde, cela n'aurait plus tant d'importance... Il n'aurait plus qu'à défendre chèrement sa vie.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mer 21 Nov 2007, 22:52

Enguerrand_de_lazare a écrit:

Enguerrand avait quitté le campement de la Licorne, et avait pu de justesse assister aux demi finales des joutes. Les lieux avaient considérablement changé depuis son départ.

Des débris de lance étaient entassés dans un coin, quelques boucliers déformés avaient été abandonnés là par leurs propriétaires, et de la sciure avait été déposée en tas un peu partout, pour absorber les taches de sang.

Il se dirigea vers le panneau des joutes, afin de voir qu'elles allaient être les deux finalistes. Le comte Nicotortue, et le frère Caturix. Rien que ça. Son ancien Comte et un membre de son ordre.

Se frayant un passage parmis la foule, aidé en celà par sa haute stature, il se plaça non loin de la tribune Comtale.

Tiens. Marie Alice n'est plus là...

Un regard à gauche, un regard à droite. Nulle trace de la comtesse. Pourtant, les gardes comtaux étaient toujours là. Il aperçu Flaiche, seul, et trouva celà passablement anormal. Etrangement inquiet, il resta à observer la tribune pendant que les finalistes se mettaient en place, puis essaya de se rapprocher de son ami, afin de lui demander ou était passée la comtesse.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Mer 21 Nov 2007, 22:52

MarieAlice a écrit:

[Le camp - près de la charrette]

La distance séparant la tente de la charrette prévue par les deux hommes lui parut à la fois immensément longue et trop courte.

Marie tremblait que quelqu'un s'interpose, que Massaï soit reconnu, qu'il blessa Arthur, que Rose ne puisse avancer... L'air qui entrait dans ses poumons lui semblait brulant, la tête lui tournait, ses jambes la portaient comme par miracle et une bombarde tirait à intervalles réguliers dans sa tête.

La charrette enfin se dessina devant eux, bref moment de soulagement, trop bref au vu des gardes qui se tenaient tout près.


Pas un mot de travers ! La vie d'Arthur est entre vos mains, vous savez que je n'hésiterai pas !


Comme si je pouvais l'oublier, marmonna-t-elle en retour.
Un coup d'oeil à Rose, un signe de la main pour lui dire d'être calme, un air dégagé pour elle.


Et bien, pourrais-je savoir ce que vous faites tous là? Qui est le responsable ici?

Au premier abord, les soldats se retournèrent, prêts à lui demander de s'occuper de ses affaires mais voilà que là reconnaissant le ton et l'attitude changea. Des excuses bafouillées à la va vite et tous partaient rejoindre leurs postes sans un mot de plus.

Un soupir, elle se tourna vers les deux hommes.

Et maintenant?

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:26

Pendant ce temps ... aux Joutes

Alcyone_ a écrit:

Elle avait assisté avec grand plaisir à la suite et à la finale de ces joutes, l'enthousiasme était général et Nico se faisait acclamer de toute part. Finalement, sa mauvaise humeur suite à sa défaite face au Duc de Nemours était vite passée, il était clairement supérieur, elle en avait eu la démonstration lors de son affrontement contre Nico de Brassac.

Elle eu autant de mal qu'Enguerrand à rejoindre la tribune officielle pour se joindre aux nouveaux époux et fêter ces joutes et leur vainqueur comme il se devait. Insouciance... C'était son état d'esprit, face à ces journées festives, au bonheur du couple comtal. Elle arriva à proximité du Comte, saluant les gardes qui la laissèrent passer. Souriante, elle apostropha les personnes présentes.


- Salut, Eng! Alors, Monsieur le Comte, sorti de votre boîte? C'est vrai, ça! Où est notre Comtesse, il me semble que le vainqueur attend les félicitations d'usage!

Si Enguerrand avait l'air soucieux, elle même n'était pas excessivement inquiète en cet instant précis, avec l'agitation bonne enfant qui régnait, Marie ne devait pas être bien loin...

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:26

Flaiche a écrit:
Flaiche fronça les sourcils en entendant son beau frère, puis son ami.
Comment ça ? Personne ne l'a vue ? C'est vrai que ca fait un moment maintenant....
Le garde m'a dit qu'elle revenait, mais ce n'est pas normal qu'elle mette tant de temps.
Bon, je vais allez voir dans la tente, elle est surement vers les petits.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:27

Enguerrand_de_lazare a écrit:

Enguerrand avait salué l'arrivée d'Alcyone d'un large sourire, et avait noté son étonement à elle aussi de ne pas voir la Comtesse sur la tribune.

Bon, je vais allez voir dans la tente, elle est surement vers les petits.

Je viens avec toi, si tu le veux bien. On ne sera pas trop de deux pour faire revenir Marie. Et ce d'autant plus* jette un regard aux gardes comtaux restés là* si elle est partie avec personne pour l'escorter.

Ils laissèrent là Alcyone, et se dirigèrent vers la tente comtale.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:28

Alcyone_ a écrit:

Elle opina du Chef. Marie n'était sans doute pas bien loin, mais avec la foule en liesse, mieux valait prévenir que guérir.

- Je vais voir du côté du Castel, elle y a peut-être été appelée.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:29

son coté obscur a écrit:

La vue des gardes disparaissant, leur laissant la vue d’une carriole dégagée, lui enleva un poids des épaules, le plan se déroulait à merveille, et bientôt ils seraient en route pour leur cache, laissant derrière eux une assistance médusée, cherchant certainement leur comtesse…

L‘idée d’un Flaiche désespéré ne fut pas sans lui déplaire, l’agitation que cela provoquerait serait sans aucune mesure avec l’effervescence de ces derniers jours.

A voir si tout ses soi-disant noble auraient le courage de venir pourchasser des ennemis dont ils ne connaissaient rien…Ce n’était plus une joute, mais bien la réalité…Et le combat ne s’arrêterait pas au premier sang…

Les paroles de la comtesse le firent sourire

Maintenant…Mais votre grandeur…On vous offre votre voyage de noce voyons…

Il lui indiqua l’avant de la carriole, y prenant place également, tandis que Massai, faisait monter rose à l’arrière, la coinçant sans ménagement contre le rebord.

Saisissant les rennes, il fouetta les chevaux et l’attelage se mis en branle
Comme ils passaient les lourdes portes de la ville, une clameur monta depuis la lice…Apparemment nous avions un vainqueur…Mais qu’allait il donc pouvoir fêter ?

Sans perdre trop de temps, il prit le chemin les emmenant au nord de la ville, là où commençait la seconde partie de leur plan…

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:30

Flaiche a écrit:

Flaiche se dirigea vers la tente comtale, un brin d'inquiétude le saisissant.

Accélérant le pas, il vit apparaitre la tente, les gardes toujours postés devant, gardant l'entrée et en empêchant l'accès a quiconque n'y était pas invité.

Cela ne le rassura pas pour autant, pour que Marie ne soit pas revenue aux joutes, il fallait quelque chose de suffisamment important pour l'en avoir détourné.

Ses inquiétudes montant, il pressa le pas en direction de la tente.

Depuis quand n'était elle pas à sa place ? Un moment pour sur, même si les blessures dues à son dernier duel n'était que peu importantes, elle n'était pas venue s'en assurer elle même, elle n'y avait donc pas assister.
Son beau frère le suivant un peu plus loin, Flaiche entra précipitamment dans la tente, après avoir repoussé d'un signe de main hargneux les gardes qui avaient eu un moment de doute en le voyant déboulé.

La surprise le laissa coi un instant, ne s'attendant pas à ne trouver personne. Ni femme, ni enfant, ni même nourrice. Par contre, une large entaille avait été faite dans le tissu de la tente.

Tout s'enchaina dans sa tête, le vide de la tente, l'absence de Marie, les garde qui ne gardait rien du tout, sans même le savoir.

Alors que Enguerrand le rejoint à l'intérieur, il vit enfin la malle, seul détail ayant une réelle importance.

Il s'en approcha, l'ouvrit précautionneusement au cas ou, puis ouvrit grands les yeux, ses pires craintes se confirmant. Ses mains plongèrent dans la malle, et en ressortirent Aléanore, baillonée pour couvrir ses pleurs.

Flaiche lui enleva rapidement et la serra contre lui pour la calmer, cherchant un indice, quelque chose qui aurait pu expliquer la chose. Il donna la petite a son beau frère, sachant que la malle n'avait pas été placée la par hasard, et qu'il devrait par conséquent y trouver autre chose que la petite.

Il reprit la malle, l'ouvrant en grand, la déchirant sur les cotés, et vit enfin le parchemin qui s'y trouvait. Il le prit et le lut rapidement.


Citation :
La comtesse, Arthur et sa nourrice sont à notre merci. Si vous voulez les revoir vivants, ne tentez pas de nous retrouver. Nous exigeons une rançon de 10 000 écus qui sera apportée dans 3 jours à la clairière des Grands Chênes

Aucun jour de retard ne sera accordé, si vous n'êtes pas au rendez vous, la comtesse sera tuée.

Messire Flaiche, nous exigeons que Dame Alcyone et vous même soyez les seuls à porter la rançon, s'il devait se trouver une personne supplémentaire, alors l'enfant mourrait

Flaiche pâlit en lisant le message laissé pour lui. Dans un murmure tout juste audible pour son beau frère, il reprit Aléanore, la mine sombre, et lui dit

Quiqui, va chercher Alcy s'il te plait, très vite.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:30

Enguerrand_de_lazare a écrit:

[Dans la foule]

Mais c'est pas vrai! Qu'est ce qu'ils avaient donc tous à vouloir aller exactement dans le sens contraire du sien? Ha, oui...la finale...la joute...bien sur...Mais tout de même...pourraient pas faire un peu attention, non? Il allait quand même pas sortir son épée pour se tailler un passage?

Place! Faites place bougre de...Mais bon sang d'Aristote!

Il manqua de peu d'écraser un sale clabard, vulgaire saucisse à patte comme il les détestait, attiré par cet attroupement, pensant probablement récupérer des restes de nourriture tombée à terre. Ce bref moment d'inatention lui fit perdre Flaiche de vue, et il se décida donc à passer à la vitesse supérieure.

Penché en avant, les bras devant lui afin d'écarter les obstacles, il accéléra le pas, ne se souciant plus des jetés de côtés et des coups malencontreux donnés au passage.

Arrivé dans la tente, il vit Flaiche, debout devant une malle, d'ou il retira une frêle silhouette...Aléanore...Mais que faisait la petite ici...Et ou était Marie? Son ami lui confia la petite fille apeurée, pendant que lui même lisait un parchemin laissé dans la malle.


Quiqui, va chercher Alcy s'il te plait, très vite.

Mais que se passait t'il? Un problème, visiblement, à la vue du visage de son ami. Flaiche lui reprit la petite, et Enguerrand eut tout juste le temps d'articuler un rapide "je fonce!, et déjà , il refendait la foule dans l'autre sens.

Foule d'ailleurs étrangement plus disposée à lui laisser le passage, reconnaissant l'homme qui n'avait pas hésité à forcer la route dans l'autre sens.

Arrivé dans la tribune comtale, il se rapela qu'Alcyone avait annoncé être partie au château. Demi tour un poil agacé, repassage en force, de plus en plus facile, d'ailleurs, et direction à bride abattue vers le château.


Garde...ou est ....prévot...vite!

Regard étonné du planton, qui s'empresse de répondre:

J'l'ai vue passer à l'instant. Elle montait vers son bureau, messire l'seigneur.

Super! Des escaliers. La course redémarra en trombe, et c'est en arrivant dans le bureau du prevot, qu'Enguerrand tomba nez à nez avec Alcyone.

Alcy...un...problème...Marie Alice...la tente....Flaiche....te...demande....

Essouflé par sa course, il avait du mal à parler calmement, mais les quelques mots qui sortirent de sa bouche, accompagnées d'une expression encore plus inquiète sur son visage, et un grand geste de la main en direction de la lice, au dehors.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:31

Alcyone_ a écrit:

[Dans le bureau du prévôt]

Alcyone revenait des joutes, faisant un crochet par son bureau avant d'aller vérifier dans les quelques endroits du Castel où Marie était susceptible de se trouver. Quelques courriers, une démission, peu importe, elle y prêterait attention plus tard. Un parchemin sur son bureau, l'écriture de Tarrelian. Elle faillit passer à côté, se disant que ca attendrait bien, que la Comtesse était attendue sur la lice, et que de toute façon, elle allait surement croiser Tarrelian dans les minutes qui suivaient, au bureau des officiers ou ailleurs. Ce qui la poussa à prendre ce parchemin en main, elle ne sut jamais ce que c'était. Elle commença à le parcourir en s'affairant, mais cessa tout mouvement à la fin de la première ligne.

Elle perçut les mots, ses mots, comme autant de gifles...


Sur le parchemin, il y a écrit:

Alcyone,

Il y a bien longtemps que j’aurais du t’écrire, j’ai attendu, trop assurément.
Il y a tellement de chose que j’aurais aimé, tellement de mots que j’aurais voulu, du te dire.

Une fois de plus j’ai raté le coche, le Sans Nom se joue vraiment de moi, je ne peux lui échapper

Je suis désolé pour tout ce qui va arriver, je te demande par avance de me pardonner

Cette lettre tu peux la prendre comme un testament, je suis mort depuis longtemps pourtant…

J’ai changé…
La ferme, la garnison c’était moi.

Elle se retint, s'aggripa à son bureau, sonnée par ce qu'elle lisait. Le monde sembla trembler sous ses pieds, mais c'était ses jambes qui menaçaient de ne plus la porter... Cet incendie, ou Sytral avait été agressé et failli y laisser la vie... non non, son esprit refusa d'y croire, Tarrelian avait perdu la tête, il s'accusait à tort! Et ces sentiments, mais que ... ?

Elle poursuivit sa lecture, tandis que son coeur s'emballait...


Sur le parchemin, il y a écrit:

Aujourd’hui j’entends le son des clairons, ils annoncent le changement.

Je vais me rendre aux joutes, mais tu ne me verras pas, comme d’habitude oserais je dire

J’exagère, tu me vois bien sur, mais pas comme je l’aurais souhaité, rêvé…
Massai et moi allons enlever Marie Alice…

Elle incarne la noblesse qui t’as arraché a moi, comme Sytral, lui qui a fait de toi cette « Dame »…

Ainsi tout le monde saura, il comprendrons et découvrirons l’horreur…

Pardonne moi, pardonne mes sentiments pour toi aussi, ce sont eux qui ont fait de moi ce que je suis… Je t'aime....

Tarrelian

Le sol se déroba sous ses pieds... Elle tomba à genoux sans même essayer de se retenir, emportant dans sa chute quelques dossiers qui se trouvaient sur son bureau, ainsi qu'une bouteille de prune qui vint se briser au sol.

Une sensation d'horreur sans nom la prit aux tripes, lui serrant le ventre et le corps entier, comme un haut le coeur persistant, qui ne demandait qu'à finir par un vomissement. Sauf que la délivrance ne venait pas. Elle ne viendrait jamais. Elle en fut convaincue en relisant la lettre. Tout ce gâchis... Envie de vomir... qui ne put que s'exprimer par un cri, un cri de douleur, un cri de désespoir... il se termina en violents sanglots. Elle pleurait de rage, de haine, mais pas contre lui... contre elle-même... prostrée à genoux dans ce bureau...

Avait-elle été aveugle à ce point? au point de faire souffrir cet homme jusqu'à... ça? Elle revit en un éclair tant de moments entre eux, tant de rires, de sourires, de complicité... Comment il la regardait, comment il l'avait regardé au lac, le jour de son annoblissement... Tout prenait un sens... mais trop tard... Ôh dieux! Elle l'avait envoyé à l'autre bout du comté porter une épée à Mac, bon sang! Elle n'avait eu d'yeux que pour Mac, et elle avait envoyé Tarrelian!! Elle fut submergée par le cynisme de la situation... Existait-il une divinité vers laquelle elle pouvait se tourner pour espérer obtenir le pardon? Tarrelian avait changé, oui, pour devenir un incendaire, un voleur, un kidnappeur, tout ce qu'elle détestait, qu'elle passait sa vie à traquer... Etait-il torturé à ce point? Etait-il vraiment mort? Est-ce que tout cela était possible? Qu'il ait pu tenter de tuer Sytral? Enlevé la Comtesse? Associé à Massaï? Lui? Les paroles de Massaï à la CIA la frappèrent, éclairées sous un jour nouveau... "tu ne dois faire confiance à personne... tu devrais le savoir pourtant !"... Vertige, nausée... Lui pardonner tout ça... Se pardonner tout ça... Le pourrait-elle?

Du bruit, dehors, quelqu'un court dans les escaliers... Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était au sol, mais elle se releva dans un réflexe et essuya ses larmes dans le même mouvement. Elle fit bien, la porte s'ouvrit brusquement, laissant apparaître Enguerrand passablement inquiet, peinant à articuler.


Citation :
Alcy...un...problème...Marie Alice...la tente....Flaiche....te...demande....

Un cauchemar... ce ne pouvait être que ça... elle dissimula machinalement la lettre de Tarrelian en la froissant dans son poing serré à s'en faire blanchir les jointures. Il ne devait pas savoir. Personne ne le devrait. Plus livide qu'une morte, elle parvint tout de même à se secouer.

- Je... on y va, je te suis...

Ils ressortirent aussi vite qu'il était arrivé, prenant la direction de la tente Comtale, Alcyone marchant mécaniquement, ses jambes la portaient comme par miracle...

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   Ven 23 Nov 2007, 19:32

MarieAlice a écrit:

[Dans la carriole - Comtesse serre les dents]

Voyage de noces...Quelle belle image pour ce qu'elle imaginait fort bien ressembler plutôt à un voyage pour le cimetière si elle n'y prenait pas garde.

Coincée entre Tarrelian et le rebord de bois, ballotée comme fétu de pailles, se retenant de regarder par trop souvent en arrière, Marie vit les portes de la Capitale Limousine se profiler devant eux.

La foule dense, s'écartait à leur passage, même si son capuchon rabattu il ne pouvait être question de la reconnaître.

Le coeur au bord des lèvres, elle ferma les yeux en passant sous ces mêmes portes, se concentrant pour ne pas crier, ne pas se débattre, penser que pour la survie de tous il lui fallait se taire et ravaler son envie de planter sa dague dans la gorge de celui qui avait été autrefois un maréchal respecté et aimé à Ventadour.

Des visages défilaient sous ses paupières closes, sa famille et ses amis, inconscients du danger, Flaiche... Oh Aristote ils étaient jeunes mariés, c'était jours de fêtes, pour tous... Son visage, garder son visage, tenir pour le retrouver, pour qu'ils puissent tous les quatre former cette famille dont il avait tant rêvé.

Amour, je te promets de tenir..... J'ai confiance en toi.

_________________


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sombres méfaits de côté obscur... Rapt de la Comtesse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guide : Les Haut-Faits gloire au héros
» Prescription pour des faits
» Obscur Project nouveau site rémunérateur
» (Mordheim/WFB) Idées de campagnes dans les Terres Sombres
» 2010-11: les faits les plus marquant de la ligue 2010 – 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bess Saincte Merveille :: Royaumes Renaissants :: Gargotte Limousine-
Sauter vers: