Bess Saincte Merveille


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Franchir le Styx en une nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:24

Bess.scte.merveille a écrit:
[de Rochechouart à Limoges ... La veille]

C'est ça le problème, on prévoit toujours et puis tout change d'un coup... La missive était arrivée à Rochechouart alors qu'ils allaient prendre le départ pour Bourganeuf. Les soldats attendaient leur avance de solde, faut pas traîner tout d'même.

Brève missive, enfin brève si on peut dire, Le Poitou à besoin du Limousin, des pilleurs à La Trémouille à intercepter aux abords de Limoges. Et bien voilà qui va encore une fois retarder les choses prévues.

Ils étaient arrivés aux premières lueurs du jour, passant les portes de Limoges sans même prendre le temps de s'arrêter, les gardes laissant entrer les cavaliers aux couleurs du Limousin.

Réunion au sommet avec la Comtesse bien évidemment, prendre les mesures qui s'imposent, répondre au traité d'alliance, défendre le Comté, avertir les personnes adéquates, réunions diverses et variées. La journée fut longue....


[Aux abords de Limoges - bien avant le levé du soleil]


Patrouille... bien moins trépidante que ce que l'on imagine lorsqu'on n'est pas soldat. Attendre dans le noir, l'oreille aux aguets, tenter de percer les ombres, jurer intérieurement sur les nuages qui cachent cette lune pourtant bien utile lorsqu'on doit veiller à ne laisser passer personne.

Rester silencieux, et ne pas s'endormir, éviter de laisser ses pensées divaguer, parce que c'est là qu'on oublie de rester vigilent. Mâchouiller quelques morceaux de viande séchée avec un quignon de pain parce qu'il n'est bien évidemment pas question de faire du feu. Se serrer dans sa cape, pour éviter que le froid glacial de la nuit ne vienne vous enquiloser les membres.

De temps à autre un léger sifflement, comme celui d'une chouette.... signal pour dire que tout va bien à l'Est, puis un autre... plus loin encore... les remparts de la ville sont dûment surveillés... de petits groupes disséminés ça et là, pour ne laisser passer aucun malandrin.... la nuit avance, silencieuse.... on vient de passer à la journée suivante.... les nuages s’effilochent doucement, et on peut voir de temps à autre la lune haut placée…. Avant qu’elle ne recommence à descendre doucement….

Au début ce ne sont que des bruits bien trop éloignés pour qu’on puisse faire la différence…. Et puis les bruits se rapprochent, et l’oreille attentive sait reconnaître un groupe en approche.

Regard croisé… Shiska est avec elle, comme toujours ces dernières semaines, veillant sur sa « tite sœur » pour qu’elle ne fasse « pas de bêtise » comme il dit.

C’est pour nous…..

Faible chuchotement, acquiescement du Lieutenant à sa Cap, ou du frère à sa sœur… les armes sont sorties en silence, doucement pour ne pas se faire repérer, rester cacher derrière les buissons…. Les laisser approcher, toujours garder la surprise, c’est la meilleure arme dans ces cas là…. Le groupe en approche ne sait pas… cela s’entend, ils ne se méfient pas, sourire de la Cap…. Ça va être rondement mené…. Attendre encore un peu… juste un peu…. Ils sont là tout prés…. Bientôt…. Les pas se rapprochent…. Et Aristote doit être de leur côté, une faible lueur vient éclairer la scène….. la lune montre sa face blanche pour mieux éclairer le groupe….ils sont quatres.

Maintenant !

_________________


Dernière édition par Bess le Ven 17 Juin 2016, 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:26

Shiska a écrit:
Ils sont là, cachés dans les fourrés, épées en main à attendre leur cible. Les bruits de pas annoncent plusieurs personnes. Trois ou quatre semble t il. Il sont plus qu'eux en tout les cas. Bah peu importe, avec l'effet de surprise et leur expérience ils peuvent bien rosser quelques brigands...Cela faisait plusieurs jours qu'ils étaient parti mais on leur avait demandé de revenir sur Limoges après le pillage de La Trémouille. Ils avaient surrement enfin retrouvé ces fameux pillards...

regard fugasse en direction de Best. Encore un peu...leurs épées sont prêtes à les accueillir chaleureusement en Limousin...Jambes fléchis et prêtes à l'emploi, tel un prédateur guettant sa proie, attendant de la voir assez près pour l'assaillir d'un seul coup. Petit hochement de tête indiquant qu'il était près, ce n'était plus qu'une question de secondes.

Un rayon de lune traverse les étendues nuageuses et quatre hommes armés et peu discrets apparaissent devant eux...ça c'est pas des gens du coin ça se voit. Ils ont la peau bien foncée ces oiseaux là. Et puis faut toujours se méfier lorsqu'on parcours des régions étrangères et inconnues en pleine nuit sans autorisation...même les enfants savent ça. Enfin, faut croire que certains se pensent assez protégés pour faire ce qui leur chante...bien mal leur en prendra.


Maintenant!

Ah les ordres c'est les ordres on discute pas! A l'assaut! Ni une, ni deux, il bondit hors des fourrés en direction de la silhouette la plus proche, fendant l'air de sa lame et l'abatant sur la cible. Raté...! L'homme retenu de justesse par son compagnon d'arme titube en arrière alors que la lame du Gouverneur se plante dans le sol en un bruit sourd. Coupant le groupe en deux. Ahhh satanés épées!! C'est pas assez maniable ces machins là pas moyen de changer de trajectoire rapidement! Grand coup d'épaule pour dégager son épée, l'arrachant du sol dans un cri de rage alors que les bruits de lames raisonnent dans son dos. Le brigand baragouine quelque chose à son voisin et tous les deux se carapatent dans les fourrés!

Raaa revenez!! vous allez pas vous en sortir comme ça!! Lâches revenez vous frotter à l'armée limousine!

Pas le temps de regarder en arrière sinon ils seront perdus...Best en a vu d'autres. Elle s'en sortira facilement. Après tout si il lui vole ses brigands et qu'on en échappe ça finira par lui retomber dessus...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:29

Bess.scte.merveille a écrit:
La surprise y a rien de mieux... c'est bien connu. D'ailleurs ça marche à tous les coups, et bien entendu cette fois ça marche encore.

Ils ont surgit de derrière les fourrés à deux, comme un seul homme, comme tout soldat qui se respecte... parce que c'est ça un soldat, c'est prêt et ça le montre, on dit maintenant et c'est maintenant.

Les quatre hommes semblent étrangers, faut l'être pour ne pas comprendre qu'on se ballade pas la nuit aux abords d'une Capitale, surtout si on est un pilleur venant d'un Comté voisin... surtout un Comté allié du Comté traversé... bon je sais ça fait un peu compliqué à expliquer mais sans doute tout le monde à compris déjà.....

Elle est prête, son bras la fait beaucoup moins souffrir que lors de ses premiers entraînements, beaucoup moins ça veut pas dire qu'elle n'a plus mal non .. bien sûr que non, mais elle est prête.

Elle se tient fièrement sur ses jambes, la bastarde au clair, sourire en coin parce que ça fait toujours son effet... en plus de la surprise. Et elle fonce la Cap, parce que quand on dit maintenant on s'embête pas à poser des questions avant, prise à deux mains parce que le bras est tout de même douloureux, en garde pendante... alors que Shiska à déjà scindé le groupe, deux fuyants.....

Elle le laisse s'en occuper, pas question d'en laisser un partir, et elle attaque la Bess, le premier n'a pas le temps de sortir son épée de son fourreau, le coup de taille le prend à l'épaule, il chancelle, quelques pas en arrière les yeux écarquillés, portant la main à son bras.... ne pas faire d'erreur... ils sont deux, et le deuxième à juste eut le temps de sortir son arme...

Sourire qui effleure ses lèvres, plus difficile mais pas impossible... elle a fait la Bretagne elle môssieur ...et lui baragouine quelque chose qu'elle ne comprend pas... ce sont bien des étrangers donc. Garde intérieur gauche, petite grimace.. la douleur revient doucement, il lui faut frapper fort, et vite parce qu'elle ne tiendra pas longtemps... l'attaque est précise, deux pas en avant, le geste est sûr, l'homme est moins bête qu'il n'y parait et pare, assez pour faire dévier l'attaque..pas assez pour éviter que la lame ne le touche à la cuisse...

Et de deux...

Suffisant ... le premier touché attrape le bras de son comparse, regard assassin vers la Cap. Et elle toujours sourire aux lèvres, son bras la fait souffrir mais pas question de le montrer tiens ! manquerait plus que ça !

Elle lève son arme à nouveau, histoire de montrer qu'elle a encore de quoi donner les coups qu'elle veut... oué tu parles, ça durera pas des heures à se prix là ... mais elle ne montrera rien du tout... ils tournent déjà les talons, repartant d'où ils viennent.



héééé !!! revenez ici !!!!!

Oui bien sûr qu'ils vont revenir... deux fois même ! Elle tape du pied la Cap, c'est pas vrai ! a deux contre quatre...tous partis ! un comble, ils auraient dû être dans la mouise, résultat z'auront rien du tout ....

Elle fulmine... elle va pas leur courir après seule, ça serait stupide, rien ne les empêches de l'attendre plus loin et de lui sauter dessus à deux, et là elle fera pas de vieux os....

Ecouter, respirer doucement pour mieux tendre l'oreille, elle entend encore du bruit... pas très loin, mais ça s'éloigne.....à défaut de les avoir arrêtés elle les aura fait fuir... tant pis.

Elle se retourne la Bess, Shiska doit les avoir eut...ou alors il court toujours après, ou alors il n'a pas eut le dessus... elle va commencer à s'inquiéter pour lui maintenant, manquait plus que ça.

Shi.....

Le choc d'abord, parce que c'est toujours ce qu'on ressent en premier, vaciller sous ce choc parce qu'on ne s'y attend pas. Pas de douleur non juste quelque chose qui lui a frappé l'épaule dans le dos..... elle n'a pas mal mais lâche l'épée... pas parce qu'elle veut pas hein ... en fait elle le sait pas qu'elle l'a lâchée... l'épée....

Et puis tout se ralenti..pourquoi ? allez savoir, quelque chose ne va pas non ..ça c'est sûr... pourquoi ça ne va pas ? elle ne sait pas ... peut être parce que son épée est au sol devant elle... ah oui c'est vrai ... l'épaule... et la chaleur qu'elle sent couler le long de son sein....

Et puis la douleur... enfin. La surprise aussi... baisser la tête... voilà ce qui ne va pas ... nausée.... tomber à genoux....

Une flèche.... elle est pas habituée aux flèches elle... son arme c'est l'épée...la flèche c'est bon pour les couards... c'est refuser le combat pour mieux tuer mais de loin... parce qu'on n'est pas assez courageux pour affronter le danger en face.....

Respirer... et cette nausée.... et l'éclair blanc qui lui transperce l'épaule. Aussi brûlant que doit l'être le feu du forgeron.... ça fait mal bordel.

Et pourquoi ici ? pourquoi maintenant et seule ? et pourquoi la nuit ? et pourquoi pas par une belle journée de printemps ? c'est tellement plus joli le printemps .....

Et pourquoi par eux, de vulgaires pilleurs....

Un témoin entendrait comme un sanglot, ou un début de rire, un peu rauque, un peu glauque aussi....

Pathétique la Cap tombée sous les coups de flèches de malandrins...si c'est pas risible ça.... le souffle est court, l'esprit s'embrume..... elle devait rentrer à Venta dans quelques jours ..... et les enfants ?…. et la Licorne......

Lorsque la deuxième flèche la touche, elle ne la sent pas, elle ne sent pas qu'elle s'affaisse, elle ne sent plus le sang chaud qui coule, le souffle est court.... les yeux se ferment doucement ...

Pourquoi ici…et pourquoi maintenant ?

_________________


Dernière édition par Bess le Ven 17 Juin 2016, 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:30

Shiska a écrit:
[abords de Limoges, derrière un bosquet]


Cela faisait quelques minutes qu'il était parti à la poursuite des brigands. Deux hommes légèrement plus grands que lui semblait il. Pas trop difficiles à pister vu le bruit qu'ils déclenchaient en s'enfuyant ainsi à l'aveuglette à travers les bois. Encore moins pour un chasseur régulier. Mais il se retrouvait là, avançant à travers les sous bois la posture basse et l'épée enpoignée devant lui à scruter les mouvements, sans pour autant en entendre d'avantage. Son souffle court et rauque surpassant en grande partie sa capacité auditive.

Il fallait se rendre à l'évidence, il avait fini par les perdre de vu. Plus rapides que lui, plus endurants ou peut être plus malins...même s'il attribuait plus leur fuite à ses capacités vieillissantes qu'a autre chose le fait qu'ils soient là dans le noir à le scruter, attendant la moindre baisse de vigilance pour le surprendre n'était pas à écarter à la légère. Quelques minutes après il était complètement sur qu'ils s'étaient enfuis...bouillant de rage qu'il était...comment avait il pu les laisser s'enfuir comme ça alors que Best comptait sur lui? Bon sa cape s'était prise dans les ronces mais ça n'expliquait pas ça...il allait encore la décevoir...Serrant les poings sur le manche de sa lame il laissa échapper un grognement de rage qui se répandit dans la forêt environnante, faisant bouger les bosquets alentours dans des bruits de feuillage et de battement d'ailes et...de rire..?

Encore le souffle court, mais cette mois il était bien droit, la pointe de l'épée baissée brusquement venait heurter le sol et s'y planter. Ses yeux étaient grands ouverts, une lueur de cauchemar qui traversaient derrière ses deux globes bleus. Non c'est pas vrai...non...bordel non...

Best!!!

Il se précipite sur elle, venant la mettre sur le côté pour la sortir de son propre sang. Défaire les flèches d'un coup sec en faisant attention à ne rien laisser dans les chairs. Il faut faire vite...elle ne respire presque plus. Son visage prend une couleur plus pâle que d'habitude. Il vient lui essuyer les lèvres d'un revers de manche et la porte sur son dos. Coup d'oeil vers les épées. Pas le temps de les prendre...Il vient donner un coup de pied dans sa propre lame en grognant. Foutues armes...trop lourdes il le savait...Maintenant direction les murs...direction Limoges...et vite...ce n'est pas loin...mais chaque instant compte...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:36

Finitou a écrit:
[Caserne]

La chef barbière vit arriver un soldat en trombe dans son bureau. Ce fut limite qu'il se fracasse pas sur sa porte dans un virage mal négocié.

Vous gênez pas!!!

Essoufflements

ET bien vous devez faire un peu d'entrainement, vous allez canner devant ma porte là!!!!

C'est..c'est...c'est....

Ben c'est quoi?


...le capitaine...

Corenthine se leva d'un bond. Après Ewa et Psyk, maintenant c'était Bess. Ils allaient la faire vieillir prématurément la pauvre barbière.

BESSSSS quoi ?

Elle attrapa le soldat par le col et commença à le secouer comme un prunier.

QUOI BESS....PARLES!!!!

Blessée....couche des gardes...desuite....shiska...sang....blessure...

Le pauvre soldat déjà à la limite de l'apoplexie, arrivait tout juste à parler en mots codés que la barbière mit bout à bout et compris très bien où il voulait en venir.

Elle le lachâ brusquement et se hâta dans le couloir en direction de la salle des gardes.


[Salle des gardes]

Corenthine rentra telle une furie et vit d'abord le gouverneur Shiska puis ses yeux se posèrent sur Bess étendue, blanche comme un linge. Elle était maculée de sang.

BESS....

Elle accourut devant la Capitaine et se mit à genoux devant la couche des gardes.
Elle commença à l'ausculter tout en posant des questions à Shiska mais sans même le regarder.


D'ou venez vous?

Elle commença à lui dégager la chemise vers l'immense tache de sang qu'elle avait à l'épaule et vit une blessure causée par une flèche qui était passée de l'autre coté.

Comment s'est arrivée?
Sortez, sauf toi shiska...


Les gardes sortirent de la salle.
Elle déchira la chemise, laissant le capitaine à demi nue.
Fronçant les sourcils, elle vit ses chairs éclatées et une blessure souillée de terre.
Puis la deuxième tâche de sang...planté dans son avant bras.

Deux belles plaies...
Celle du bras était vraiment sans gravité mais celle de l'épaule lui attira déjà soucis.
Elle était béante et vraiment moche...il y avait de la terre dedans et autour de la plaie.


La flèche n'est pas partie toute seule? celle de l'épaule...
Qui a fait ça?


Bess était inconsciente et avait fait le trajet sur les épaules de Shiska.
La chef barbière souffla un bon coup...il lui fallait bien ça avant d'attaquer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:41

Bess.scte.merveille a écrit:
[Le Styx]

Il mène aux enfers dit-on...

Pourtant c'est un froid presque paralysant qui règne sur sa surface calme. Un brouillard à couper au couteau aussi.... atténuant les sons des rames qui pènètrent dans l'eau glacée... masquant la vue, ombres menaçantes que l'on peut à peine percevoir.... plus une sensation de perception d'ailleurs.

Aquilon, déposant milles petites bises de douleur sur ses joues. Ombre dans son dos, qui manie les rames la menant à destination, elle n'ose se retourner, la barque file doucement, sans heurt, brisant le brouillard et l'eau en silence.... Phlegyas connait son travail.

Silence ... pas tout à fait, des sons lui parviennent... souvenirs qui s'éloignent doucement... rire de ses enfants .... doux murmures de Yuan dans son cou....


[Acte I - Scene I]

- Tu en as mit du temps à prendre cette barque.

Elle laisse échapper un petit rire... cette voix..... sa voix... bien sûr qu'il est Phlegyas.... Tarrelian qu'elle avait prit pour le sans nom, erreur monumental, il n'est que celui qui mène sur le chemin.

- c'est toi qui a tardé, je t'attendais depuis un moment déjà...

Elle le sent sourire dans son dos, carnassier, sous une barbe hirsute, la croix sur la joue, cheveux filasses sur un regard brûlant de haine...oh pas besoin de se retourner pour le voir, elle sait à quoi il ressemble....

Sereine.

Pourquoi avoir tant tardé ?
Pour que ce soit plus ... douloureux...mon "amie"

Fixer le brouillard... au bout ça sera vraiment terminé. L'enfer elle l'a déjà vécu, alors rien ne pourra être pire. Elle pourra se vautrer dans cette folie grandissant en son sein, ne plus devoir faire bonne figure, ni tenter d'avoir l'air sereine.Couler doucement dans cette démence, s'y abandonner totalement.

Pourquoi moi ?
Pourquoi pas toi ?
Oui pourquoi pas c'est vrai.....


A questions idiotes, réponses idiotes.


[Interlude]
Douleur, elle se crispe, son épaule est un brasier sans nom. L'incendie de la garnison c'est un feu de cheminée à côté. Eclairs blanc dans la tête, des sons, des mots, on la bouge.

Shiska.

Pourquoi faut toujours qu'il y ait quelqu'un ? pourquoi ? laisses moi à la fin.....se laisser s'enfoncer, surtout ne pas le laisser faire... pas encore une fois, elle est proche du but là .... retrouver le brouillard... retrouver le Styx.... retrouver Phlegias.


[Acte I - Scene II]

A nouveau le calme et le froid. Les rames continuent leur chemin doucement. Le brouillard masque toujours la berge.... tenir encore un peu, faire le chemin jusqu'au bout, jusqu'à ce qu'il soit trop tard....

- Empêches le !!!!
- Ce n'est pas à moi de le faire
- Je ne veux pas y retourner
- Alors reste ici.... avec moi


Je n'y arriverais pas si tu ne m'aides pas. Je ne veux pas y retourner.....

_________________


Dernière édition par Bess le Ven 17 Juin 2016, 22:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:44

Phlegyas a écrit:

[Highway to hell]

La rive…
Elle ressemble à ce que vous en faites… plaines recouverte d’ossement blanchis qui se brise sous vos pas… vastes étendue aux pierres acérées, écorchant vos pieds nus… Marécageux boueux, où l’on s’enlise dans le sang… champs d’une blancheur immaculée, éblouissante, brulant la rétine même quand les paupières sont fermées

Une chose est immuable… Lui, ses traits bien sur peuvent être ceux d’un être aimé…haï… ou tout simplement les vôtres… Mais il est là… Debout dans sa barque… La rame à la main

C’est aujourd’hui la jeune Bestbuff qui paye son passage… Deux pièces, ce n’est pas cher payé… Surtout quand Tarrelian vous y mène...
Ultime explication…


Tu en as mis du temps à prendre cette barque, il y a bien longtemps qu’elle est prête… Plus d’un an, Ce n’est pourtant pas faute de t’avoir montré le chemin…

Elle glousse, lève la tête vers lui… Vois qui je suis…

C’est toi qui a tardé, je t’attendait depuis un petit moment déjà

Elle monte sans un regard, sans une demande…Pourquoi retarder l’inévitable

Sa rame perce l’onde… Clair… La barque fend les flots…Calme… Direction l’ile maudite, au milieu du lac de Ventadour…Prisonnière des flots qui la terrifie pour l’éternité…Tarrelian n’aurait pas mieux choisit…

Pourquoi avoir tant tardé ?

Mais pour que ce soit plus… douloureux… mon amie…
Que tu aies eu le temps de voir grandir Alessandro… Qu’Erwan se soit lassé de toi… Que tu ai perdu ton enfant… Que tu m’aies pardonné…
Tout cela…Ce gout d’inachevé… Cette soif…Elle te tiendra compagnie…


Pourquoi moi…

Pourquoi pas toi… La mort est encore plus belle quand il n’y a pas de raison…Tes questions n’ont aucun sens ici…

Elle est troublée…Se débat…
Ailleurs… Ils essayent de la tirer à eux… Voyons ce qu’elle veut vraiment…

Elle tourne pour la première fois son visage vers lui…
Il la regarde, presqu’un regard paternel…Non il n’as pas envie de perdre son « Enfant »
Il lui sourit pour l’adoucir, la rassurer


Reste ici avec moi… Assied toi au fond de la barque, nous sommes bientôt arrivé…
Tu n’auras plus à les affronter… Soutenir leurs regards…

Tu n’auras plus à souffrir ma belle… Laisse nous glisser vers l’oubli…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:45

Shiska a écrit:
[Salle des gardes, poste de guet Nord-Est]

Il est essoufflé, éreinté par sa folle course et le poids de Best sur ses épaules. Mais il y était arrivé, il l'avait amené jusqu'aux remparts. Par bonheur Finitou était là juste à temps pour la voir. Elle lui pose des questions, elle ausculte la capitaine qui est allongée sur la couche, semblant évanouis dans une cruelle rêverie. Le sang lui bat les tempes et il entend son coeur faire un marathon dans ses oreilles, couvrant la voie de la professionnelle.

La patrouille sur le chemin vers roche...des brigands...se sont enfuis...pas pu les avoir...

Il pose ses mains sur ses côtes, le regard fixé sur le dos de sa soeur...sa peau était souillée par son propre sang et les dégâts causés par les flèches semblaient encore plus importants que lorsqu'il les avait retiré...un corps déjà malmené par les aléas de la vie...aujourd'hui souillé de terre, allongé sur un lit. Il la regarde sans pouvoir rien faire. Il n'est pas médicastre...il n'y connaît rien, il n'en a jamais rien appris...il aurait du rester près d'elle, ne plus la quitter comme il l'avait promis...mais il a suffis d'un instant pour qu'elle vacille...

C'est moi qui ai sorti les flèches...j'avais peur qu'elles ne soient enduites...J'ai forcé un peur pour celle de l'épaule et j'ai mis un peu de terre pour cautériser et éviter qu'elle ne perde trop de sang...

Encore une fois il avait cru bien faire, mais en voyant sa soeur dans cet état il commençait a douter de n'avoir jamais fait les bons choix...Le doute...quelque chose qui l'assaillait assez peu souvent...oh des remises en question il y en a tous les jours mais un vrai doute, profond, un doute qui vous ronge...le doute qui vous fait penser que tous les malheurs qui vous entourent vous sont liés et reprochables...Il se met à genoux près d'elle, à l'autre bout du lit, vient lui prendre la main aussi délicatement que possible et y dépause un doux baiser.

Pardon...pardonne moi ma belle...je ne veux pas que tu partes...tu peux pas me laisser comme ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:53

Bess.scte.merveille a écrit:
[Acte II – Scene I]

Sereine… il va l’aider.

Mieux vaut tard que jamais……. J’ai tardé à comprendre mais je suis tout de même là non ? c’est tout ce qui compte au fond.

Reporter le regard vers le brouillard…là devant… bientôt arrivés, c’est lui qui vient de le dire, mais elle ne voit rien encore, ombres fugaces qui passent, encore les rires d’enfants…. Les siens, doux murmures, ce sont les bons souvenirs… pourquoi les bons ? pourquoi pas ceux qui l’ont amenée ici ? pourquoi lui rappeler les bons moments alors qu’ils ne sont plus que bribes étouffés par l’horreur, la douleur et la peine ? Pourquoi ne sont-ce les images de cauchemars qui la tiennent éveillée chaque nuit, l’une après l’autre, l’enfonçant dans la folie aussi surement qu’une barque trouée coule au fond du lac.

Frissons…. Réfuter ce qu’elle entend, glisser vers l’oubli qu’il a dit…..


Pourquoi fais tu ça ?

Le froid se fait plus piquant, le calme de l’eau est maintenant troublé, la barque tangue un peu, la surface n’est plus aussi rigoureusement plate, les vaguelettes viennent déposer de petits clapotis contre la coque.

Pourquoi fais tu ça ?

Les rires s’intensifient, vous savez celui des bébés auquel on ne peut résister, son cœur se serre, réfuter

[Interlude]
Bruit de tissu qu’on déchire… c’est douloureux…. Elle sent l’air toucher sa peau incandescente, son épaule n’est plus qu’un brasier, brûlant ses chairs, son sang bouillonne dans ses veines.

Arrêtez…

Un souffle…. Ténu… aussi léger qu’une toile arachnéenne…….Arrêtez ça… laissez moi là bas, c’est calme…. Ici tout n’est que souffrance, tout n’est que perte d’espoir… ici tout est finit.

Pardon...pardonne moi ma belle...je ne veux pas que tu partes...tu peux pas me laisser comme ça...

Il n’a pas le droit…il n’a pas le droit de dire ça…. Laisses moi Grand Frère…. Laisses moi faire mon chemin….

[Acte II – Scene II]

Pourquoi tu les laisses faire ?

Elle se tourne vers lui, une larme coule sur sa joue, il sourit, un sourire cajôleur, enjôleur, plein de promesse, et peut être d’espoir. La barque tangue, le vent se fait plus piquant encore, plus féroce, lui amenant d’autres sons, d’autres souvenirs…….. Sa première nuit avec Yuan, murmures et rires partagés, caresses tendres, pleinitude... Le Oui d’Erwan devant le père Zabouvski…… Alessandro qu’elle tiend chaud contre son sein…….

Ne fais pas ça….. ne me donne pas ce que je ne peux avoir……

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 22:53

Phlegyas a écrit:
Pourquoi fais tu ça ?

Pourquoi fais tu ça ?


Elle est insistante… Elle a peur…Elle se souvient… Un éclair mauvais traverse le regard du passeur

Ne les laisse pas !... Ne retourne pas…Pourquoi le ferais tu ?

Elle tourne son visage vers lui, elle n’a pas voulu s’asseoir… Rester droite et fière.
Son regard gris est troublé, le passeur peut y voir défiler sa vie… Il a bientôt perdu.


Ne fais pas ça….. ne me donne pas ce que je ne peux avoir……

Il secoue la tête, Elle désire cette fin…Mais sera-t-elle capable de terminer le voyage…

Je ne t’offre rien Bestbuff, tu n’as jamais fait que perdre ce qu’on t’a donné…

Il lève la tête vers un ciel gris, cotoneux…

Eux cherchent à te récupérer… Mais tu es à moi… Tu le sais n’est ce pas ?

Il tends la main vers la joue de la jeune femme… Une main vieille, encombrée de ces tache brunâtre, décharnée…

Il est temps… La barque tangue beaucoup trop…sois gentille…Assied toi…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:00

Bess.scte.merveille a écrit:
...tu n’as jamais fait que perdre ce qu’on t’a donné…

Il a raison, ce ne sont que les vestiges d'un passé lointain, pas encore assez pour qu'elle les ait oubliés totalement cependant. Une vie courte mais remplie, de quoi ? de vide... parce que plus rien ne vaut la peine d'être désiré alors qu'on sait que ça vous sera pris avant même que vous vous rendiez compte de ce que vous possédiez. Pour elle tout c'était arrêté par une nuit d'hiver, corps meurtri gisant sur le sol de sa chambre alors que son fils lui est ravi. C'est depuis cette nuit qu'elle lui appartient oui... il y a plus d'un an... C'était hier.....

Elle ne recule pas devant cette main qui se tend... affronter, toujours, ne pas tourner le dos, ne pas fuir, ne pas faiblir, ne pas plier le genoux. D'aucun penseront que c'est de la fierté... Mais ce n'est qu'une façon pour elle de briser cette peur qui lui broie les entrailles.

Doigts glacés et rugueux qui effleurent sa joue, déposant un sillon d'épouvante qui lui étreint le coeur.... ne pas faiblir...ne pas ployer. Elle ferme les yeux. Derrière ses paupières fermées les sons qui lui parviennent se transformant en images éphémères.


Pourquoi m’asseoir ? tu as déjà gagné. Faut-il vraiment que je sois à tes pieds pour que tu te sentes fort ?

Rouvrir les yeux, sourire, ainsi donc Phlegyas aurait une faille ? Elle s'offre, soit, mais pas sans jouer une dernière fois. Bess à laissé place à la Capitaine, c'est elle qui vient de rouvrir les yeux, regard enjôleur, petite pointe de fierté au fond des prunelles.

Je ne plierais pas... à toi de me forcer à m’asseoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:01

Phlegyas a écrit:
Roulement d’un tonnerre…Feulement des vivants qui l’appelle… Le ciel deviens noir…Le vent se mets à souffler… Les bruissements de l’eau se sont transformés en vagues qui viennent cogner l’embarcation
Ils sont toujours debout…Face à face dans la tourmente… qui récupérera l’âme convoitée…

Le visage du passeur change peu a peu… ce sont les traits d’une Bess fatiguée, cernée qui prennent place, se superposant a ceux de Tarrelian…Seul la cicatrice reste…


Contemple…contemple ce que tu es devenue…Ce que nous sommes là…
Ma force… c’est ta faiblesse Bess… Ce qui fait de toi l’ombre… Le fantôme qui vit chez les autres…

Tu ne peux lutter… Abandonne toi…Il est encore temps pour toi…Arrêter la souffrance… Aide nous à aller mieux…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:02

Bess.scte.merveille a écrit:
Elle se contemple... l'autre part d'elle-même, celle qu'elle est devenue peut à peut chaque jour.... ombre de l'ombre de ce qu'elle fut...un jour. Elle se regarde, ainsi donc voici ce qu'elle est aujourd'hui.

Pas encore vieillie avant l'âge mais ça ne saurait tarder, corps décharné, joues creuses, pli amère sur la bouche, le gris de ses yeux n'est qu'un puit sans fond, ou règne une tristesse insondable, un abandon de la vie, les épaules affaissées sous le poid de la responsabilité qu'elle s'est auto octroyée.

La tresse est défaite, reste de longs cheveux d'un noir de jai, la tempête qui règne autour d'elles fait voler les longues méches, l'enveloppant dans un linceul sombre.

Elle est l'image même de la résignation. Renoncement à la vie. Où est partie la Bess toujours souriante, ne voyant que du bon même dans le mauvais ? où donc est-elle passée celle qui souriait et croquait la vie ?

Elle recule, affronter celui par qui tout est arrivé oui.... affronter ce qu'elle est devenue non.


Ce n'est pas ma faute...

La tempête gronde de plus belle, la barque tangue dangereusement, elle doit s'assoir pour ne pas passer par dessus bord... à genoux, les mains agripées de chaque côté de la coque... trempée par les embruns... fixant la mort.

Je ... j'aurais du être armée... si je l'avais écoutée.....j'ai tout perdu par ma faute....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:07

Phlegyas a écrit:
Ce n'est pas ma faute...

C’est la petite fille qui parle maintenant… L’insouciante, celle qui n’avait pas encore été scarifiée par la vie…

Je sais… personne ne choisit son destin… Mais là tu as le choix… Laisse nous terminer la traversée…

La jeune femme s’écroule…Une fois de plus… LA fois de trop ?....
Une épée apparaît au fond de la barque… Celle d’un vieil ami… « Mort » il y a déjà plus d’un an… Elle est complète…Nulles traces de fêlure sur la lame…


C’est de cela que tu parles ?... Prends là… Jette là par-dessus bord… complète ton abandon… Tu l’as déjà fait… Cesse de te battre… Nous allons être si bien…

C’est un Tarrelian tout sourire qui s’accroupi face à elle…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:10

Bess.scte.merveille a écrit:
Secouer la tête, laisser les larmes couler, regarder le Tarrelian....celui d'avant, pas marqué par la vie, pas marqué par la haine. Celui de l'épée... celle qu'elle n'avait pas au moment ou elle en avait le plus besoin.

Je ne veux pas être elle.....

Elle le fixe, il est là souriant, son ami, celui qu'il n'aurait jamais du cesser d'être, celui qui aurait du être à ses côtés plutôt que contre elle. Elle le fixe cherchant une réponse, une volonté, cherchant une échappatoire.

Qui me dit que le bon choix est de la jeter ?

Elle lâche la coque, tend la main, effleure la lame, elle est parfaite. Elle a été sa compagne depuis toujours ou presque. Tout du moins depuis qu'elle porte arme. Elle a été sa main, son bras et son courage... elle a été symbole de ses pertes, de ses désillusions, de sa peine et de sa rage.

Tu voulais me la rendre... tu es venu rien que pour ça, au bord du lac tu te souviens ?

Le regarder à nouveau, froncer les sourcils. Elle doit faire un choix. Abandonner tout.... cette vie qu'elle exècre, à laquelle elle ne voit aucun but. Cette vie sans saveur et sans odeur. Pourtant...

Ils me veulent, pourquoi ? tu sais toi pourquoi ? tu en fais parti... c'est toi qui est venu au lac.....

La tempête se déchaine autour d'eux, le brouillard c'est levé et à perte de vue on peut voir les vagues hautes, les embruns venant les fouetter, elle a oublié sa peur de l'eau... Elle est prête à sombrer définitiviement, mais pas sans savoir avant... pas sans au moins une réponse ... pas sans être certaine qu'elle ne fait pas le mauvais choix.

Elle saisi l'arme, presque avec douceur. Un but... son but était d'en finir....


Dis moi quelle est la finalité ? Dis moi pourquoi je suis devenue elle en une nuit ? Dis moi comment ne plus être elle... je ne veux plus être elle.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:18

Finitou a écrit:
[Salle de Garde]

Shiska avait enlevé les flèches sur le corps de Bess et les impacts des pointes, surtout celle de l'épaule, avaient fait du dégâts sur les chairs du Capitaine.

Shiska, la prochaine fois...quand un soldat à une flèche enfouie profondément, coupe la flèche à quelques pouces de la plaie seulement pour ne pas laisser la tige trop dépasser mais n'enlève pas ça.
Tu aurais pu faire plus de dégâts. Je sais que tu pensais bien faire.


Shiska fut un peu rabrouer par Finitou mais il pensait bien faire et puis il l'avait emmener jusqu'ici.

La chef babrière regarda les chairs et le visage de Bess qui commençait à délirer.


Il faut la transférer à l'infirmerie, j'y ai tous mes instruments là bas. Il faut éviter de la faire bouger de trop.

Elle posa le chemisier ensanglanté sur la poitrine nue de Bess et demanda aux soldats de revenir.

Soyez extrêmement délicats et emmenaient là à l'infirmerie sur cette même couche.


[Infirmerie]

Les soldats posèrent la couche où était Bess sur une table.
Shiska avait suivit le cortège, avec un visage livide. On aurait pu penser qu'il avait lui même était touché.
Ce fut presque le cas puisque c'était Bess qui l'était et qu'il l'aimait profondément.


Shiska...Je ne te cache pas que la blessure est grave.

Bess lançait des brides de mots que Finitou ne comprenait pas. Des histoires de son passé sans doute.
La chef babière passa un linge humide sur le visage de bess puis lui caressa la joue.

De l'eau frémissait dans un petit chaudron et un autre avait été aussi placé pour une décoction à base de plante.
La chef barbière demanda aux soldats de sortir puis enleva le chemisier posé sur sa poitrine.
La plaie du bras était bénigne contrairement à celle de l'épaule.

Finitou sortit une éponge anesthésiante sur les voies respiratoires pour endormir Bess. La douleur du aux soins risquait de la réveiller.
Elle lava les plaies à l'eau tiède pour décoller le sang séché.
Puis sortit de l'alcool qu'elle versa sur les plaies.

Malgré l'anesthésie, Bess se cambra.

La chef barbière sécha les plaies puis remplit la plaie de l'épaule avec des bourdonnets de lin trempés dans l’huile rosat, jaune d’oeuf et du safran .

Ca fera sortir le pu comme ça.

La blessure du bras fut recousue avec du crin par de belles sutures puis bander d'un linge propre.

Il faut attendre quelques jours. J'espère que cette plaie ne dégénérera pas en infection. Il faut attendre maintenant.

Finitou enleva l'éponge puis la replaça dans un linge.
Elle monta une couverture sur le corps de Bess toujours dans un profond sommeil.
Que pouvait elle y vivre.
Ses paroles indistinctes...
Cela affectait toujours la barbière t'entendre des délires. Elle avait l'impression de se battre contre des spectres pour ramener la personne bien en vie.

Elle regarda Shiska avec un sourire rassurant mais elle ne l'était pas vraiment.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:20

Phlegyas a écrit:
La tempête s’est calmée, un rayon de soleil vient frapper l’embarcation, les éléments s’apaisent… Tout comme elle.
Ce n’est plus Tarrelian qui la regarde, elle ne peut distinguer des traits, ne peut mettre un nom sur la personne devant elle.


Tu as toujours été Elle… nous ne sommes ni l’une ni l’autre…
Tu m’as laissée prendre le dessus, Elle te protégeait…Mais Elle t’a aussi étouffé…

Mais eux… ton frère, ton amant, ton ennemi, tous… Tous ont continué à voir les deux, de savoir

Tu ne veux plus être moi…Impossible, je serais toujours là
Sois nous plutôt… Apprends à …Vivre…


Une main se posa sur l’épaule de la jeune femme…Là où la flèche avait frappé… Enfonçant son pouce bien profondément à l'intérieur de sa chair, un sourire aux lèvres regardant la belle à nouveau effrayée
La douleur explosa dans son esprit, la flèche s’incrusta en lettre de feu devant ses yeux, l’aveuglant, la forçant a fermer les yeux


Est-ce cela que tu veux ? Que tu veux pour nous…Pour eux ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:23

Bess.scte.merveille a écrit:
Apprends à vivre....

Mais c'est si dur.... elle a tout stopé, elle a tout abandonné pour tenter d'y arriver, elle s'éloigne un peu plus chaque jours des autres, refusant de voir ses enfants, abandonnant l'espoir qu'Erwan revienne, laissant Yuan se marier, effaçant peu à peu tout ce qui pourrait lui donner prise, lui donner but, lui donner envie.

Elle regarde l'être qui lui fait face, tout le monde et personne, ses amis, sa famille, ceux qui sont encore là, ceux qui sont partis, les traits changeant à chaque instant, les yeux de l'un, la bouche de l'autre, le sourire d'une troisième.... elle les voient défilés, comme une juxtaposition de tous ces gens qu'elle a croisé un jour, à peine le temps de reconnaitre que c'est déjà un autre visage qui se montre.


Pas si on doit tout me prendre à nouveau...

Elle a parlé dans un souffle, fixant tous ces gens qui lui sourient, un sourire franc et sincère, alors qu'une main se pose sur son épaule. Les serres s'enfoncent douloureusement dans ses chairs, profondemment, coulée de lave qu'elle sent pénétrer au plus profond de la plaie.

Elle ferme les yeux.



[Interlude]
Des bribes de conversation, la douleur s'amenuise, doucement.... si doucement, mais elle était tellement intense que c'est soulagement.

Il faut attendre quelques jours. J'espère que cette plaie ne dégénèrera pas en infection. Il faut attendre maintenant.

Oui attendre, il faut attendre encore.... que je sache qui je veux être, que je sache qui je dois être.... que je sache qui je peux être.....juste que je comprenne. Laissez-moi un peu de temps avec elles....

Laissez Phlegyas m'expliquer.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:29

Shiska a écrit:
[infirmerie...]

La regarder ainsi prodiguer les soins nécessaires était presque aussi douloureux que de se les faire prodiguer à soi même...La chair qui brûle de toute part et qui vous sors même les morts de leur sommeil pour les faire demander grâce à ce qu'on les achève une seconde fois...il connaissait ça...le souvenir de son attaque dans une ruelle de Limoges quelques temps avant le départ pour la bretagne et sa convalescence difficile refaisait surface dans sa mémoire. La souffrance qu'il avait éprouvé, allongé là dans un lit d'hôtel à ne plus pouvoir se tenir sur ses jambes...les remèdes qu'il avait du prendre pour atténuer la douleur...remède dont il avait eu grande difficulté à se défaire...

Un mouvement de sa soeur le fait sortir de sa torpeur et il vient lui prendre la main et la serrer dans la sienne, alors que Finitou finissait d'appliquer son traitement. La blessure était grave, oui il le savait...il avait cru bien faire, mais encore une fois c'était l'inverse qui se produisait...la meilleure volonté du monde ne peut rien contre la fatalité et celle ci semblait vouloir s'acharner sur lui. Un espèce d'espoir sournois qui vous fait miroiter des promesses de meilleur pour mieux vous les détruire par la suite. Comme si tout tendait à vouloir lui faire accepter l'inévitable: que les conseils de la voie qui l'assaillait parfois se trouve la meilleure chose à faire...


Finitou je...je suis désolé...je croyais bien faire...je...ça va aller? Elle va s'en sortir tu penses?

Il faut attendre quelques jours. J'espère que cette plaie ne dégénérera pas en infection. Il faut attendre maintenant.

Elle lui sourit, elle se fait rassurante...Il lui renvoi un pâle sourire, sachant très bien que son état est loin d'être stable et qu'elle mettra sûrement plusieurs jours à recouvrir de son énergie. Ne parlons même pas de ses capacités physiques...Il lâcha sa main doucement, toujours penché sur elle à la regarder s'agiter dans son « sommeil ».

Courage ma belle...ne lâche pas...j'ai confiance en toi...j'ai confiance...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   Ven 17 Juin 2016, 23:35

Bess.scte.merveille a écrit:
Courage ma belle...ne lâche pas...j'ai confiance en toi...j'ai confiance...

Elle n'est pas retourné auprés de Phlégyas. La confiance, toujours....

Courage ma belle...ne lâche pas...j'ai confiance en toi...j'ai confiance...

Leitmotiv qui la berce, les mots sont répétés encore et encore dans sa tête. C'est Shiska... c'est toujours lui.

Ca l'était déjà du temps de Venta, ça l'était déjà avant sans doute, ombre parmi les ombres, toujours à veiller sur ceux auxquels il attache de l'importance.

Elle lui doit beaucoup, même si elle ne lui dit pas. Frère, ami, confident, famille, son connetable aussi, qui l'a aidé à supporter son premier et difficile mandat de Capitaine.......... il a toujours été là.


Courage ma belle...ne lâche pas...j'ai confiance en toi...j'ai confiance...

Encore et toujours, berceuse qui la font tenir, dans une semi-conscience. Elle n'a pas besoin de Phlégyas elle a Shiska.

Le temps s'écoule, doucement, elle ne sait quand on est, ça n'est pas important, ce qui compte c'est d'être là, si ce n'est pour elle au moins pour lui, elle lui doit bien ça.

Les soins, les mixtures à avaler, la douleur à apprivoiser ou tenter d'apprivoiser. Rester dans ce coton qu'elle ne connait pas, comme un nuage dans lequel tout est amoindri, les sons, les sensations... et toujours ces mots qui tournent dans sa tête...confiance.


[Bien plus tard, par un matin de novembre]

Gout amer dans la bouche, douleur sourde à l'épaule...quelque chose à changé. Disparu le coton, les sons sont plus vifs, les sensations aussi.

Bouger les doigts et sentir une main serrant doucement la sienne en retour. Quelqu'un est là, elle sent un poid sur ses jambes. Ouvrir les yeux pour voir, ou tenter de voir, faire l'effort... on dirait qu'il est temps de quitter cet espace pourtant paisible pour rejoindre celui de la réalité.

Aujourd'hui.... c'est aujourd'hui qu'il faut. La lumière n'est pas vive, de lourds draps sombres sont tendus aux fenêtres, elle ne sait le temps qu'il fait. Une bougie finit de brûler à son chevet, éclairant celui qui l'a sans doute veillé depuis le début et qui s'est endormit en parti affalé sur ses jambes.

Bouger à nouveau les doigts, il dort, sa main tenant la sienne, comme un lien pour la garder ici. Elle esquisse un sourire....Toujours lui.


Bon.... bonjour Grand Frère.

Elle a soif, la bouche est pateuse, il marmonne avant d'ouvrir les yeux. Regards qui se croisent, il tente de sourire lui aussi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franchir le Styx en une nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franchir le Styx en une nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Refusé] Postulation Simag rogue elfe de la nuit
» Une nuit magique. Ou pas. [PV: Roy & Aï]
» Un Parenter Elfe de la Nuit et Troll?
» [Acceptée][Nami] [Voleur] [Niveau 35] [Nefle de la nuit]
» nuit sanglante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bess Saincte Merveille :: Royaumes Renaissants :: Ventadour-
Sauter vers: