Bess Saincte Merveille


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meurtre à ventadour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Meurtre à ventadour   Ven 27 Avr 2007, 09:48

TARRELIAN
Citation :
Tarrelian pénétra dans le bureau de police, une flèche sur l’épaule d’où pendouillait mollement un coq, tel une parodie de baluchon champêtre.

Il se dirigea vers le bureau d’Alcyone et y déposa son encombrant paquet, puis posant les main sur le bureau, souffla un coup et la regarda dans les yeux


J’ai une affaire pas facile sur les bras, collègue Dit il en souriant
Tu vois ce coq ? C’est celui du père mathurin, qui a une ferme en bordure de la ville
Tu sais aussi que ce n’est pas la super entente entre lui et son voisin Jo le bègue…

Alors ce matin en faisant ma petite ronde avant de me rendre aux champs, j’ai le mathurin qui me saute dessus et m’agitant la dépouille de ce pauvre animal sous le nez, qui comme tu peut le sentir n’est pas mort hier…ou alors en plein soleil Il chassa de la main quelques mouches indésirables qui tournaient autour du cadavre étalé sur le bureau

Donc il me choppe et commence a m’expliquer en criant que c’est Jo le bègue qui lui a occis son coq, un beau coq dans la fleur de l’age qu’il disait…
Le bègue aurait soi disant utilisé son arc de réserviste a l’armée pour dégommer le pauvre animal sur la tas de fumier aux aurores car il ne supportait plus ses chants matinaux

Evidement moi je prends un peu de mon temps pour aller voir le dit bègue et lui demander sa version des faits.
Le gars, pas démonté pour deux sous à la vue du volatile, m’explique que selon lui le coq se serait donné la mort en s’empalant sur un branchage dépassant du tas de fumier, car il ne supportait plus le nouveau coquelet que mathurin venait d’introduire dans sa basse cours et qui évidement lui piquait, je cite, toutes les p'tites poulettes …

Alors là je te le demande…Meurtre ou suicide ?


Dernière édition par le Ven 27 Avr 2007, 09:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   Ven 27 Avr 2007, 09:49

ALCYONE
Citation :
HAAAAAAAAAAAAAAA!!!! Mais Kèssessè c't'horreur!!!! MAIS!? C'est un... un truc tout mort et limite tout sanglant!!!

Elle voulut ouvrir la bouche pour exprimer - hurler serait plus correct - ces pensées profondes qui lui vinrent lorsqu'atterit sur son bureau le... truc tout mort sur son bureau... Mais Son collègue fut plus rapide et entama une tirade, ce qui la laissa bouche bée sans qu'un son puisse en sortir.

Afin d'éviter de gober les mouches qui tournaient autour du gallinacé, puisque le sergent lui appris qu'il s'agissait de ça (ce qui n'était pas évident au premier regard), elle ferma finalement la bouche, et écouta Tarrelian exposer l'affaire.
Tout en tendant l'oreille, elle s'appliquait à dégager ses pauvres parchemins de dessous le cadavre de la victime en se disant "Si je lui rend des dossiers tout pourris, Sytral va m'tueeerrr"


- "Alors là je te le demande…Meurtre ou suicide ?"

L'affaire était d'importance. Une fois revenue de sa surprise, ses dossiers à l'abri, et le récit de Tarrelian terminé, elle regarda le défunt en fronçant les sourcils.

- Hmmm... il est évident que l'un des deux témoins ment... * Levant les yeux vers le Sergent, ton grave, sans appel * Seuls les faits ne mentent pas. Il faut effectuer une autopsie, Sergent...


Dernière édition par le Ven 27 Avr 2007, 09:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   Ven 27 Avr 2007, 09:50

GRISSOM
Citation :
[Enchaînements de plans brefs montrant la ville de Ventadour by night, ses bas fonds, son lac inquiétant et ses tas de fumiers où meurent des coqs. Puis la caméra entre dans une pièce. Gros plan sur l'emplumée victime sanguinolente. Décor de salle d'autopsie. Médiévale, bien sûre, la salle. Tables en bois, outils peu rassurants.]

L'homme en tablier blanc était penchée sur le cadavre de la volaille. Il avait fait une incision en "Y" sur la poitrine de la bête, et découpé le bréchet pour laisser entrevoir certains organes internes. A côté de lui, dans une petite balance, le coeur de l'oiseau. Les deux sergents poussèrent la porte de la salle. Tarrelian prit la parole.

- Alors, Grissom, quoi de neuf au sujet de la victime? Tu as pu déterminer l'heure de la mort?

Le médicastre des trépassés releva la tête et entreprit de laver ses mains maculée de sang dans un seau d'eau

- Hmm... Bonjour Sergent. J'ai analysé les mouches et leurs pontes dans le cadavre, je peux vous certifier que le décès remonte à une trentaine d'heure. Le crime a donc eu lieu hier dans l'après midi.

Alcyone leva un sourcil vers Grissom

- Le crime? Il ne s'agit donc pas d'un suicide?

- He bien j'ai eu du mal à le déterminer, mais vu que ce coq était gaucher, et que l'arme du crime l'a transpercé selon un angle de 278° par rapport à la normale de la tangente au tas de fumier, le suicide semble peu probable. L'angle de pénétration ne correspond pas à l'hypothèse de la branche qui dépasse.


Les deux Sergents échangèrent un regard entendu, l'affaire était en bonne voie... Ils remercièrent Grissom et quittèrent la salle.


Dernière édition par le Ven 27 Avr 2007, 09:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   Ven 27 Avr 2007, 09:53

LE SERGENT BOURGOGNE
Citation :
- Le Bègue... c'est donc cézigue qui l'ô buté?

Le trapu gaillard qui vient d'entrer se reprend

Par l'croupion d'la rouquine! Sergent Bourgogne de la Garde Natio... d'la Réserve de la réserve.... a vos ordres! dit-il en mettant la main à son blason Limousin.

- Sauf vot'respect, j'dirais même qu'y a préméditationnement! Pasque le bègue, l'a jamais été foutu de toucher quoique ce soit avec un arc. Donc ça doit ben faire au bas mot 3 mois qu'y essaye à d'mortir c'te bestiau. Et qu'il aurait eu enfin un coup d'bol!
Crevé par coup d'bol, c'est pas d'chance quand même! Mais ça y explicationnerait ben les 3 vaches crevées d'ces dernières semaines!



... sauf vot'respect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   Ven 27 Avr 2007, 09:56

TARRELIAN

Citation :
Tarrelian écouta attentivement les différents intervenants, se grattant le menton l'air un peu perdu, il pris Alcyone par le bras et l'emmena dans un coin de la pièce, lui chuchotant à voix basse

Bien...Si nous partons du fait qu'il y a effectivement meurtre, et si comme d'après les dires du Sergent réserviste, le meurtrier est une bille au tir à l'arc, nous devrions retrouver dans le tas de fumier des indices de sa culpabilité comme des résidus de flèches enfouies sous les détritus divers et variés

Alcy, l'heure est grave... Il la regarda droit dans les yeux, le regard dur et d'une froide résolution... un gargouillis d'outre tombe se fit entendre j'ai une de ces envies de tarte au pommes...

Je ne peut malheureusement aller enquêter de nouveau sur place, ma couverture est grillée, ces types savent qui je suis...
Faut que ce soit toi Alcy...Utilise un déguisement à base de robe à carreaux et de tablier maculé de taches...

Fouille ce tas de fumier, moi je serais planqué dans la battisse en face...
Si les choses tourne mal...Il marqua un temps d'arrêtJe dirais a Griffes comment tu t'es battue en lionne, Combien ton combat était beau...
Il lui pris les mains Si tu savais combien je suis fier de toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   Lun 11 Juin 2007, 11:51

Alcyone_ a écrit:
Le vétéran rafistolé de partout semblait sûr de lui. Il y avait préméditationnement. Plus les trois vaches mortes. Il est vrai qu'au sujet des ruminants trouvés morts dans leurs champs respectifs, l'efficace police de Ventadour avait dans un premier temps envisagé l'hypothèse d'un serial killer, mais le mobile restait flou, aussi s'étaient-ils lancé dans l'établissement d'un profil psychologique détaillé du tueur. Hélas, l'enquête piétinait, les indices manquaient. Le témoignage de Bourgogne était donc capital, il permettait de lier les quatre meutres et d'invalider la théorie du psychopathe amateur de vaches.

Tarrelian la prit à part. Effectivement, il n'avait pas tort, fouiller le lieu du crime et ses environs les aiderait peut-être à découvrir de précieux indices. Les yeux dans les yeux avec son collègue, elle l'écouta jusqu'au bout... Quel courage, quelle abnégation dans ses paroles! Alcyone l'admirait vraiment beaucoup pour cela. Ainsi, il était prêt à lui laisser la partie la plus intéressante du boulot, faisant passer la réussite de la mission avant tout, avant sa gloire personnelle, car celui des deux qui trouverait un indice décisif récolterait le fumier... heu nan... les lauriers...

Les larmes aux yeux en raison de l'intensité du moment, mains dans celles de Tarrelian, elle répondit d'une voix un peu tremblante, mais déterminée


- Tu as raison, il faut que je me charge de cette mission... même si je sais qu'il t'en coûte de me la laisser...

[Quelques dizaines de minutes plus tard, non loin de chez Jo le bègue et du père Mathurin.]


L'opération "Infiltration puante" avait été mise sur pied avec minutie. Tarrelian et Alcyone, secondés par l'imposant Sergent Bourgogne s'étaient retrouvés pour un dernier briefing dans la bâtisse qui faisait face au lieu du crime. Alcyone avait revêtu des haillons pas de la première fraîcheur. Mais peu lui importait, un rien lui allait de toute façon, et ce n'était pas les yeux de merlan frits que roulaient ses deux collègues en la reluquant qui allaient démentir cela.

Alcyone inspira un grand coup... Le moment était dramatique, faut imaginer comme une musique larmoyante en bande-son. Elle regarda Tarrelian dans les yeux, l'air grave.


- S'il m'arrive quelque chose... Dis à Griffes que mes dernières pensées auront été pour lui, que je l'aime par-delà la mort... Et embrasse-le de ma part, comme je l'aurais fait, hein? Tu feras ça pour moi?

L'air embaumait le doux parfum du lieu du crime. Alcyone quitta la planque et s'approcha, l'air de rien de la source de l'odeur, sifflotant en admirant le paysage. Courageusement, elle s'attaqua à l'ascension du mont fumier par la face nord, la plus périlleuse. Tout en farfouillant avec ses petits bras musclés, elle grimpait. Elle retira du monticule... des peaux??? Ben oui, on dirait bien des peaux! Serait-ce là que la mairie avait choisi de se débarasser discrètement des surplus??? Sacrée Erbi... Plongeant sa main encore plus profondément au coeur du monceau, elle retira un petit objet bizarre... Une bobine pas très grande, faite d'une petite bandelette en matière bizarre, inconnue, comme du parchemin transparent, souple. Elle plissa les yeux et vit une suite d'images, comme gravée sur la bande. Curieux... Sur le côté, elle déchiffra des lettres. C'était de l'anglois. "The truth about Kennedy". Elle fronça les sourcils... Qui c'était ce type? Elle le jeta par dessus son épaule, elle n'avait que faire de ce bidule, la mort du coq du mathurin était une affaire d'importance qui ne souffrirait aucune distraction inutile.

Elle mit enfin la main sur ce qu'elle cherchait. Le balafré avait raison... elle retrouva une petite dizaine de vestiges de flèches fichées dans le tas immonde. Elle arriva au sommet du tas, noire de crasse des pieds à la tête. Elle prit un instant pour se recueillir en ce lieu à la mémoire du pauvre animal occis ici quelques heures plus tôt. Bon... c'était pas le tout de prouver qu'il y avait préméditationnage. Il fallait s'assurer de la culpabilité de Jo le bègue... Alcyone jeta un coup d'oeil circulaire. Oui, d'ici, on voyait la masure du bègue, il aurait très bien pu être l'auteur de l'attentat. Il fallait en avoir le coeur net.

Perchée sur son tas de fumier, elle réfléchit. Une seule façon de faire. Une reconstitution en bonne et due forme. C'est ce que Grissom lui aurait conseillé. Elle redescendit, toujours l'air de rien et sifflotant. Il fallait un volontaire pour prendre la place de la victime au sommet du lieu du crime, tandis que les deux autres vérifiraient les diverses hypothèses quant au lieu où se tenait le tireur en fonction de l'angle de tir. En bas du tas, elle chercha des yeux les deux sergents. Elle repéra la grosse face rougeaude de Bourgogne, qui se promenait en gardant un oeil protecteur sur elle... à moins que ça ne soit que sur son croupion, mais bon, c'était toujours ça. Au moins son séant etait-il sous bonne garde. Elle lui fit un petit geste discret, un signe pour qu'il s'approche. En trois secondes, il fut près d'elle. Elle le jaugea d'un regard. Moui, bon... Il n'avait pas exactement la carrure de la victime, mais soit, il fallait faire avec. Sur un air de complot, à voix basse elle lui expliqua :


- Sergent, j'ai besoin de vous!!! Grimpez fissa là dessus et prenez la place de la victime! Et soyez discret!

Elle assorti son ordre d'un petit sourire et d'une oeillade savament décochés, afin de s'assurer de la pleine collaboration du vétéran, faudrait pas qu'ils leur fasse faux bond maintenant, au moment critique, tout de même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   Lun 11 Juin 2007, 11:51

Sergent Bourgogne a écrit:
Le regard éperdu et quelque peu globuleux du Sergent aurait pu émouvoir le Malin, s'il était passé par là. Le voici qui sourit béatement en levant les pognes dont les doigts palpitent vers les jolies formes en haillons.

- Te grimper d'ssus ma jolie, mais j'allons ben t'montrer quel joli coq je peux faire. Donne moi donc ton téton à tâter pour me donner d'l'allant! J'ai l'ergot tout engourdi mais y a pas d'appel qu'il n'entende point!

- Maismaismaismais, bas les pattes l'ami! Il s'agit pas de batifoler sur l'heure, mais d'aller vous poster vous et vos beaux pennons sur le glorieux monticule sis céant. Et quand vous l'aurez conquis de haute lutte vous pourrez y planter l'eten - dard de votre choix! Allons Bourgogne, au pas de charge mon ami!


Le Malin serait repassé inopinément, il en aurait versé de chaudes larmes tellement la bobine rapiécée s'était soudainement affaissée. La félicité divine à la perspective enchanteresse de tenir bien plus noble forme que la hampe de sa lance venait de laisser la place à la plus absolue détresse, celle qu'ont les nourrissons quand le tétin s'éloigne avant qu'ils ne fussent rassasiés.
Le Malin aurait pleuré oui.... en tout cas, Bourgogne le faisait en gravissant son champ de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Bess
Admin
avatar

Nombre de messages : 2412
Localisation : Venta
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   Lun 11 Juin 2007, 11:52

tarrelian a écrit:
[Revenons a nos chapons^^]

Tarrelian avait pris place sur le mur qui ceignait la propriété du bègue.
La place pour s’asseoir était réduite, mais la souplesse légendaire du sergent lui permettait de s’accrocher au muret en serrant les fesses, chose qu’il faisait régulièrement quand il était sur une affaire délicate avec Alcyone, et cette affaire l’était…

De son perchoir il pouvait apercevoir, le croupion du sergent bourgogne qui lui offrait un spectacle des plus festif, gravissant le tas de fumier

Le matériel sophistiqué était à portée de sa main, une arbalète de fabrication teutonne, pour simuler le tir de jo sur le volatile représenté présentement par la fesse gauche du sergent recruteur

Il arma le bras de l’arbalète et visa du mieux qu’il put le fondement frétillant du sergent bourgogne occupé a mater le décolleté d’Alcy de sa position plongeante, tirant la langue pour encore mieux ajuster son tir

Clang le trait fila vers le tas de fumier et son occupant, un éclair traversa l’esprit de Tarrelian (sans causer de lésions cérébrale nous tenons a rassurer nos lecteurs^^) : est ce que le sergent avait bien rembourré l’arrière de ses braies….Le carreau était petit et tiré avec peu de force, mais la piqûre pourrais s’avérer douloureuse…

Tchac [Nous jetons ici un voile pudique sur les injures et noms d’oiseaux proféré par le sergent au moment où le carreaux pénètre sa chaire tendre et flasque…]

Tarrelian sauta du mur et alla rejoindre Alcy


Premier test réussi, même un manche comme moi peut atteindre un poulet de bonne taille depuis la maison du bègue…

On procède au deuxième test?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stangel.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meurtre à ventadour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meurtre à ventadour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès - Meurtre au Zoo - Director's Cut
» Khaine, Dieu du Meurtre sanglant et douloureux ...
» [Supprimé] Mon premier niveau vidéo : "Meurtre ?? (Version Film )"
» Rapport de police--Affaire:Meurtre au manoir
» Meurtre à Hampton Bridge 1.0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bess Saincte Merveille :: Royaumes Renaissants :: Ventadour-
Sauter vers: